La littérature sans questionnaire

La littérature sans questionnaire

Article invité rédigé par Sylvie du site Storytelling2 à l'école.

Les questionnaires permettent-ils réellement aux élèves de construire des compétences de lecteurs et de progresser en compréhension ? Que disent les dernières recherches à ce sujet ?

1- Le document Eduscol sur la compréhension


http://cache.media.eduscol.education.fr/file/Francais/50/7/EV16_C2_Francais_Lecture_Comprehension_Ecrit_781507.pdf

Ce document interroge certains questionnaires qui restent souvent en surface du texte et qui peuvent eux-mêmes poser des problèmes d’interprétation. On pourrait même parfois répondre à certains d’entre eux sans avoir lu le texte !

2- Les documents de la Mission Maîtrise de la Langue de l’académie de Nice


https://www.pedagogie.ac-nice.fr/dsden06/mdll/contenus-de-formation-c3/

Alors que faire lorsqu’on travaille un texte littéraire ? Le contenu de formation très bien documenté de Mmes Leblanc et Ngo-Maïreprend les dernières recherches sur la compréhension comme activité cognitive dans sa globalité. Il propose des activités concrètes et illustrées pour travailler les stratégies de compréhension avec toujours des pistes de différenciation.La place de l’oral est prépondérante dans la construction des stratégies de compréhension.

J’ai appris ainsi comment travailler en littérature autrement qu’avec un questionnaire qui paraphrase le texte.

3- Le document de synthèse sur le livre de Patrick Joole « Comprendre des textes écrits »


http://ia71.ac-dijon.fr/macon-sud/Documents/Textes%20narratifs/Comprendre_textes_ecrits_Joole.pdf

On comprend dans ce document qu’en donnant un questionnaire de lecture, on est déjà dans l’évaluation de la compréhension car on part du principe que les élèves ont les compétences suffisantes pour comprendre le texte.

Une fois qu’on a compris que le questionnaire est un dispositif d’évaluation et non d’apprentissage, il ne reste plus qu’à mettre en place des activités différentes en classe.

4- Des exemples d’activités à mettre en place autour d’un ouvrage de littérature dans mon article


http://storytelling2.canalblog.com/archives/2017/10/31/35819734.html

Suite à ces documents de formation, j’ai mis en place un autre type de travail en littératuresans questionnaire. Dans cet article, je donne des exemples d’activités menées dans les différents cycles : travail sur le grand texte, la cible des personnages, leurs relations, les substituts, les inférences, la production d’écrits, les échelles et les fleurs lexicales, le plan de récit pour travailler la structure interne, la mise en réseau etc…

5- Un exemple d’exploitation de livre dans le magazine La Classe pour faire parler le texte (Histoires pressées)


https://www.fichespedagogiques.com/fiche/histoires-pressees

Dans ce dossier, les questions écrites ne paraphrasent pas le texte mais constituent des écrits de travail, de réflexion personnelle avec une interprétation provisoire, préalable à un échange en classe avec un retour systématique le texte pour argumenter et justifier.Le questionnement de l’enseignant et les nombreux échanges collectifs permettront de faire évoluer l’interprétation de départ dans une démarche de résolution de problème.

(NB : ce dossier La Classe a été rédigé par moi-même)

Ressources du mois