Tricky Fingers

Tricky Fingers

Dans Tricky Fingers (en français, « doigts malins »), chaque élève se voit confier une boîte composée de 16 billes de couleur qu'il faudra placer selon un modèle à reproduire. La particularité de ce jeu réside dans le déplacement des billes avec la pulpe des doigts. Ce matériel serait-il idéal pour travailler la motricité fine et le repérage dans l'espace ? C'est ce que nous allons voir à travers l'immersion en classe de GS pour identifier les points d'intérêt et les limites de Tricky Fingers, avec Marie, notre enseignante du mois !

 

 

 

Utilisation en classe

Les modalités sont variées : Tricky Fingers est utilisable par les élèves lors de phases individuelles et autonomes en classe, mais pour ceux qui maîtrisent les bases du jeu, il se prête également aux défis en binôme. Pour un usage optimal, Marie recommande deux boîtes pour une classe d'environ 20 élèves. Ces activités de motricité fine peuvent être programmées lors d'une plage horaire d'apprentissage personnalisé. Dans ce cas, il est important en amont de présenter et de bien expliquer les règles à l'élève, qu'il pourra ensuite réinvestir quand il le souhaite.

Intérêts

Selon l'enseignante, les intérêts pédagogiques sont multiples. Tout d’abord, « ce jeu permet aux élèves de se délier les doigts et de les muscler ». Pertinent, quand on connaît l'importance des mouvements précis, contrôlés et coordonnés lors du passage à l'écrit. Outre cette préparation au geste d'écriture, le matériel offre aux élèves la possibilité de travailler leur raisonnement logique et le repérage dans l'espace. En effet, Marie explique que le jeu invite à « reproduire une organisation spatiale, en faisant preuve de logique car les perles doivent suivrent un chemin précis et ne peuvent pas sauter les unes par-dessus les autres ».

Limites

Si Tricky Fingers apparaît comme un jeu complet, notre collègue note cependant deux inconvénients : le bruit généré et la complexité. « Ce jeu est un peu bruyant. Avec des billes en mousse, cela serait génial ! Il est également complexe pour les enfants les moins habiles. Pour y remédier, ils peuvent se mettre à deux : l'un tient la boîte pendant que l'autre bouge les billes avec ses doigts. »

Verdict

Bilan positif pour Marie : « C'est un jeu très intéressant », dit-elle. Elle propose même un petit plus, une sorte de défi : « Réussir à battre la maîtresse en reproduisant le modèle en premier. »

Tricky Fingers
Eduplay, 11,80€

Ressources du mois