Travailler le calcul posé en cycle 3 et en SEGPA

Travailler le calcul posé en cycle 3 et en SEGPA

Article invité rédigé par Maximilien du site Maxi prof.

Le calcul posé est une notion assez complexe au cycle 2 ainsi qu’en SEGPA. Dans le domaine des mathématiques c’est même, à mon sens, la partie la plus compliqué à matérialiser. J’ai des souvenirs d’élèves qui n’y arrivent pas malgré plusieurs méthodes d’explications.

Voici donc un ensemble de ressources non exhaustif pour essayer de travailler ce domaine au cycle 3 et en SEGPA.

1. Les rituels

Le calcul posé peut être travaillé à plusieurs moments de la séance. Il est donc possible de le travailler dès les rituels avant d’enchaîner sur d’autres compétences dans la séance. Voici deux exemples de rituels simples à mettre en place.

Ce rituel est connu de beaucoup mais il n’est pas forcément pratiqué fréquemment en classe. Dans ce jeu l’objectif est simple. Il faut retrouver un nombre cible en calculant avec 5 ou 6 nombres.

Ce jeu peut être pratiqué pour le calcul mental mais souvent j’ai vu mes élèves passés par le calcul posé pour trouver la solution. Cela peut donc être une variante intéressante. L’autre atout de ce rituel c’est sa progressivité. En choisissant quel type de calcul on autorise, il est possible de faire varier la difficulté du jeu. C’est donc un outil très intéressant pour travailler le calcul posé autrement.  

C’est clairement mon rituel préféré en classe. Ce jeu est la variante mathématique du Boogle. Il a le même principe, mais avec des nombres. L’objectif est lui différent. Il faut, ici, atteindre un nombre cible que je choisis en général au hasard selon les nombres (eux aussi positionnés au hasard dans la grille).

Ce côté aléatoire plait énormément aux élèves, car ils savent que le compte peut juste être approchant ainsi la notion d’échec est effacée. Je me prends souvent au jeu avec mes élèves afin de résoudre cette énigme avec eux. Ici même remarque que pour le compte est bon. Les élèves peuvent passer par le calcul mental mais souvent ils vont poser les calculs. C’est donc de nouveau une variable intéressante afin de calculer autrement.

2. La manipulation

Le calcul posé sur feuille peut être un véritable souci chez certains élèves. La spatialisation sur la feuille n’est pas forcément acquise et le placement en colonne peut être un véritable obstacle à la réussite de l’élève. Il faut donc dans certains cas passer par la manipulation.

Cet outil a été conçu par mes soins afin de contrer les difficultés d’écriture des calculs posés. Il s’agit de modèles de calculs avec des étiquettes nombres et des ronds des retenues. L’idée avec cet outil est de décharger l’élève de tout placement et de garder seulement le calcul afin de travailler les techniques opératoires.

Cet outil a déjà fait ses preuves en classe et il permet vraiment d’aider les élèves à progresser.

Même principe ici sauf que les gabarits de calculs sont effaçables. Il faut écrire les chiffres sur la feuille et ensuite déroulé le calcul. Petit avantage avec ce matériel c’est qu’il y a moins de manipulation qu’avec l’outil précédent. Il reste donc intéressant de pouvoir présenter les deux outils en classe.

Attention, il n’y a pas forcément de place pour les retenues.

Il existe aussi tout un ensemble de matériaux de manipulation notamment en base 10 qui permet de rendre concret les calculs qui vont être posés. Ici, cela vient en complément des calculs peut importe si ils sont écrits on bien avec des étiquettes.

3. Les ateliers

Il existe aussi de nombreux ateliers assez inventifs pour pouvoir intégrer dans les plans de travail notamment le calcul posé. En voici 4 exemples qui me servent au quotidien en classe.

Ce fichier de calcul me suit depuis mes débuts en SEGPA. Il s’agit de ceintures de calcul très progressives qui permettent à chaque élève d’avancer à leur rythme. Dans ma classe cela se matérialise par une boite avec l’ensemble des ceintures plastifiés et d’un classeur où chaque élève à une pochette pour mettre ses calculs.

Ce fichier permet de travailler sur plusieurs années et de voir les progrès des élèves. Il permet aussi d’individualiser les apprentissages et de créer des groupes pour consolider l’apprentissage complexe des calculs posés.

Ce jeu est une reprise du jeu de société éponyme.

L’objectif étant de ne pas faire tomber la tour sauf qu’ici pour valider un bloc de bois il faut résoudre un calcul. Chaque calcul correspond à une couleur bien précise et il existe donc plusieurs possibilités de jouer selon la composition de la tour.

Ici, l’objectif est de travailler le calcul posé sous la forme d’un jeu de société.

 

Comme souvent, je vous présente des ressources issues de ma collègue SEGPACHOUETTE. Ici ce sont des ateliers de calculs pour l’addition et la soustraction sous forme de jeu de société. Encore une fois, le jeu se veut ludique et à destination du public SEGPA. Je vous recommande de fouiller son site pour trouver pleins de ressources.

Si vous n’aimez pas les batteries d’exercices sur fiche pour travailler le calcul posé alors il faut aller voir le fabuleux travail réalisé sur ce site. Vous trouverez pour chaque calcul des petites fiches à réaliser avec plusieurs niveaux de difficultés ainsi que des problèmes pour chaque type d’opération. C’est une véritable mine d’or !

Il faut noter que chaque jeu à son code couleur afin de bien repérer les centaines, dizaines et unités.

4. Les jeux numériques

Autre outil qui peut être intéressant dans des plans de travail ou en autonomie, les jeux informatiques qui sont une forte ressource motivationnelle pour nos élèves.

C’est la première fois que je vous parle de ce site pourtant c’est un classique ! Il propose de nombreux jeux sur tous les domaines du cycle 3 en français et en mathématiques.

En ce qui concerne le calcul posé, il s’agit de jeux avec des gabarits de calculs à compléter. L’avantage est la correction instantanée et autonome pour l’élève. S’il faut le site propose aussi des explications et des cours qui sont très intéressants.

Sur ce site où il faut s’inscrire, vous trouverez des ceintures de calculs numériques ainsi que divers jeux et cours pour construire les différentes notions de calculs posés. Cette ressource est plutôt adressée aux collègues de collège ou de SEGPA.

Le site Soutien 67 propose bon nombre de ressources mais j’ai choisi de mettre en lumière les jeux sur les calculs posés. Alors oui, il existe les cours et les fiches papiers sur ce site mais c’est un des rares à avoir un grand nombre de gabarits numérique de calcul et surtout il propose divers niveaux de difficultés ce qui permet une progressivité dans les apprentissages.

5. Les fiches exercices

Dernier point important pour cet article, les fiches papiers. Si elles ne sont pas privilégiées elles ont le mérite d’exister alors je vous en cite quelques-unes.

Ce site est une véritable mine d’or avec des fiches de niveau CM2 en français et en mathématiques pour à peu près tout.

En ce qui concerne le calcul, ces fiches sont nombreuses et exhaustives. Elles sont corrigées ce qui est un gain de temps dans la préparation de classe.

Dans la partie CM2 et calcul du riche site de Bout de Gomme, vous trouverez bons nombres d’outils pour travailler le calcul.

Mention spéciale pour les fiches de calcul à trou avec les retenues déjà écrites qui est assez originales et très utiles pour travailler justement les calculs avec des grands nombres.

Pour terminer voici un générateur de calcul. Il s’agit d’un outil toujours pratique pour créer vous-même vos fiches de travail. Ce n’est pas forcément un outil très joli mais il est efficace et permet de gagner en rapidité dans les préparations.

Vous trouverez aussi sur mon blog de nombreux ateliers utiles pour le cycle 3. 

 

Ressources du mois