Les tables de multiplication en SEGPA

Les tables de multiplication en SEGPA

Article invité rédigé par Maximilien du site Maxi prof.

Les tables de multiplication et leur apprentissage sont assez complexes. C’est un passage obligé au cycle 3, mais beaucoup d’élèves ne valident pas cette compétence à la fin de la 6e.

En SEGPA, cette compétence n’est quasiment jamais acquise à l’entrée des élèves en 6e. Cela pose de nombreux soucis notamment lors de la résolution de problème ou le calcul posé. Il faut pour contrer cela, essayer de donner des automatismes aux élèves afin de faciliter leur apprentissage et de permettre aux élèves de progresser. Pour cela voici un ensemble de ressources permettant leur apprentissage.
 

1. Les activités papier

Le générateur de tables :

Pour moi, le classique des jeux de table de multiplication est le générateur de table chez Charivari. Sur ce blog, qui regorge de merveilles, vous trouverez un fichier Excel qui permet de réaliser des tests de tables en 1 minute chrono avec 20 calculs à chaque fois. Vous pouvez choisir l’ensemble des paramètres comme bon vous semble. Cerise sur le gâteau : vous avez les corrections qui sont elles aussi générées. C’est un outil assez ludique afin de faire des tests rapides et de voir le niveau de vos élèves rapidement. 

Les coloriages magiques chez Nathan :

Voici un moyen ludique d’apprendre les tables. Les éditions Nathan ont sorti un fichier de coloriage magique sur les tables d’addition et de multiplication. Le principe est simple : à chaque fois, il faut colorier de la bonne couleur le calcul qui est sur le dessin. Chaque couleur correspond à un résultat. Ce fichier permet une progressivité dans l’apprentissage des tables et me suit tout au long de l’année.

Les sous-mains évolutifs : la roue des tables

Je cherchais un sous-main que chaque élève pouvait s’approprier assez facilement. J’ai trouvé mon bonheur sur le blog de Ma maitresse de CM1-CM2. Il s’agit des tables présentées sous la forme de roue que les élèves doivent compléter. Ce sous-main est complété au fur et à mesure des révisions des tables. Il est possible d’aller jusqu’à la table de 12 ce qui me semble intéressant pour montrer aux élèves que les tables sont utiles même au-delà de 10. Je l’ai testé et les élèves ont eu des difficultés au début à utiliser le sous-main. J’ai dû faire un peu de méthodologie, mais une fois le système compris, les élèves avaient gagnés en autonomie et s’en servait comme un aide-mémoire lors des séances de calculs posés.

Les tests Bout de Gomme :

Si vous préférez des tests par table, il existe de superbes supports chez Bout de Gomme. Je ne vais m’attarder dessus, mais ils sont à signaler afin d’avoir un support clair pour permettre aux élèves de vérifier leurs connaissances. Le tout est illustré avec les fameux robots. On peut aussi en farfouillant sur le site trouvé de nombreux ateliers pour le cycle 3, mais aussi le cycle 2 afin d’appréhender la notion de multiplication. C’est donc un passage incontournable afin de travailler la multiplication.

2. Les ateliers

Dans cette partie je vais vous présenter bon nombre d’ateliers que j’utilise en classe et qui sont de ma création personnelle.

Les 7 familles des multiplications

Voici une des nombreuses possibilités que j’utilise pour travailler les tables. Il s’agit d’un simple jeu de 7 familles sur les multiplications. Le principe est le même que le jeu traditionnel à la seule différence qu’il faut donner le bon résultat de la multiplication pour obtenir la carte. J’ai créé ce jeu en utilisant les tables de 2 à 10 sachant qu’il est adaptable aux besoins et à la progression de vos élèves.

Pour cela, vous pouvez retirer une table ou bien réduite en utilisant différentes bornes multiplicatives. Pour faciliter le jeu et se concentrer sur les résultats, j’ai donné à chaque table une couleur ce qui permet aux élèves un repérage plus facile surtout quand ils ont beaucoup de cartes.

Ce jeu peut se jouer en petit groupe, mais aussi à 10 élèves si on utilise l’ensemble du paquet de cartes qui est assez conséquent.

Les emojis multiplicatifs

Voici un jeu qui a pour but de partir des centres d’intérêts de mes élèves, c’est-à-dire les réseaux sociaux et plus particulièrement les emojis. Le principe est assez simple : Il faut remplacer l’emoji par le bon nombre afin de reconstituer la multiplication. Pour cela, l’élève à une fiche avec la table, une autre pour noter ses réponses et une pour vérifier.

J’utilise ce jeu en atelier afin de rendre plus ludique l’apprentissage des tables. Il existe en 2 versions. Une version où il faut trouver le résultat de la multiplication et une où il faut retrouver le multiplicateur. J’ai réalisé une fiche pour chaque table, mais il est possible de mélanger les tables pour complexifier le jeu.

Le jeu des gobelets

Ce jeu demande beaucoup plus de matériel, mais il est amusant pour les élèves. Le principe est simple. Il faut placer les gobelets sur lesquels sont notés des calculs sur le rond matérialisant un résultat. Pour que ce jeu soit autocorrectif, j’ai créé un système de gommette qui correspond entre les calculs et les résultats.

Ce jeu est réalisable en atelier autonome afin de laisser les élèves construire à leur rythme leurs apprentissages. Pour faciliter l’autonomie, chaque table à une couleur différente ainsi l’élève pourra choisir sa table et donc s’entrainer spécifiquement sur une table.

 

 

La bataille navale des multiplications

Ce petit jeu est assez spécial, car il reprend un jeu connu de tous qu’est la bataille navale. Pour support, j’utilise un tableau de table vierge et quelques règles assez strictes. Il y a un sens pour donner la multiplication et il faut donner le bon résultat pour que le coup soit validé. Pour le reste, il s’agit d’une bataille navale classique.

J’ai créé deux versions. Une version qui se joue en face à face et une qui se joue avec un vidéoprojecteur sous le format la classe contre l’enseignant. Cette dernière version me servait pour clore une séance de jeu sur les tables par exemple et elle est très appréciée par les élèves qui cherchent à battre l’enseignant.

Les Bloks multiplicatifs

Voici un dernier jeu qui est assez simple à réaliser. Pour cela, il vous faut des bloks de type Megablok et un feutre poscanoir. Avec tout ce matériel, vous allez pouvoir créer un jeu où il faudra assembler le calcul avec le résultat. Plusieurs avantages peuvent ressortir de ce jeu.

Premièrement on peut assembler un résultat avec plusieurs calculs et donc montrer que les tables se rejoignent entre elles et dédramatiser leurs apprentissages.

Enfin, ce jeu peut être utilisé de multiple façon comme en atelier ou bien en jeu chronométré comme l’on voulut mes élèves sans que je ne demande quoi que ce soit. C’est un jeu qui fonctionne en classe et qui permet de travailler en s’amusant.

3. Les jeux numériques

J’utilise beaucoup le numérique en classe avec mes élèves. C’est un élément à part entière en mathématiques. Il existe de nombreuses ressources concernant les tables de multiplication qui sont pertinentes pour nos élèves.

Les vidéos des fondamentaux

L’apprentissage des multiplications peut faire peur aux élèves qui voient cela comme une montagne insurmontable. C’est pour contrer cette peur que je commence systématiquement mes séquences par deux vidéos des fondamentaux. La première concerne la construction des tables de 1 à 5. Cela va permettre de renforcer les bases qui sont généralement acquises pour mes élèves. Puis je continue avec la construction des tables de 6 à 9. Cette vidéo est particulièrement intéressante, car elle dédramatise l’apprentissage des tables « complexes » en montrant qu’il ne reste que 16 résultats inconnus, car beaucoup de résultats des tables de 6 à 9 ont été vus auparavant. Cette vidéo montre aussi qu’un résultat peut avoir plusieurs calculs, mais aussi qu’un calcul peut se faire dans les deux sens avec l’exemple de 8 X 7 qui fait le même résultat que 7 X 8. C’est donc un élément important, à mon sens, pour l’apprentissage des tables et mettre l’élève en confiance face à cette tâche.

Calcul@tice

Ce site est une merveille pour « jouer » avec les mathématiques. Développé par l’académie de Lille, ce site regorge de jeux pour le cycle 2 et cycle 3. Il y a notamment une grande partie concernant les tables de multiplication. Vous avez énormément de jeux pour chaque table avec 4 niveaux de difficulté pour chaque activité.

De plus, sur ce site, il est possible d’inscrire ces élèves et leur préparer des plans de travail individualisé en paramétrant les jeux pour chaque élève et même en choisissant le niveau de difficulté de chaque niveau de jeu par élève. C’est donc une possibilité de sur-mesure qui s’offre à vous afin de coller au plus près avec les besoins de vos élèves.

Une application Multiplication

Par hasard, au détour d’une recherche un jour, je suis tombé sur ce logiciel particulièrement intéressant pour travailler les multiplications. L’objectif du jeu est de maitriser les tables de multiplication de manière très ludique. Là encore, il y a une certaine souplesse dans le sens où l’on peut choisi les tables à travailler. Il existe aussi un classement en temps réel qui permet aux élèves de se confronter entreeux. Il est possible aussi de choisir la durée de la partie afin de rythmer les cours ou bien tout simplement pouvoir effectuer un roulement entre les élèves aux ordinateurs. Une fois la partie paramétrée, s’affichent alors sur l’écran tous les résultats possibles des multiplications voulues et il faudra, pour l’élève, choisir le bon résultat parmi cet ensemble.

Vous trouverez aussi sur mon blog de nombreux ateliers utiles pour le cycle 3.

Ressources du mois