Les rituels en SEGPA

Les rituels en SEGPA

Article invité rédigé par Maximilien du site Maxi prof.

En SEGPA, comme dans le reste des classes où un PE peut être nommé, il est important de structurer ses cours de la même façon. Les élèves à besoins éducatifs particuliers ont besoin de repère et d’un certain cadre structurant leurs apprentissages. Pour répondre à cette attente, mes cours (qui durent 55 minutes) commencent toujours par un rituel.

 

Cela permet aux élèves de se mettre en route et permet d’entrer doucement dans les apprentissages qui vont arriver dans la séance. Voici une petite sélection des rituels que j’utilise. Ces derniers ont été trouvés sur des blogs ou sont des créations personnelles.

1. En français

C’est dans cette matière que les possibilités me paraissent les plus infinies en ce qui concerne les rituels. Voici quelques-uns que j’utilise en classe.

  • Les mots invariables

Les élèves de SEGPA présentent souvent des difficultés dans l’écriture. Quand on passe à la loupe les écrits, les mots invariables sont dans une grande majorité des cas mal-orthographiés.

En partant de ce constat, une fois par semaine, je fais une dictée de mots invariables pour mes élèves. Je pars d’une liste de référence de cycle 3 disponible sur pass-éducation. Chaque semaine c’est une liste de 11 mots à apprendre et 3 mots de la liste précédente afin de réinvestir. J’ai testé cette façon de faire l’an dernier et les progrès ont été visibles dans les diverses productions réalisées dans l’année par les élèves.

Le jeu est un classique, mais il est peu connu par nos élèves. Le principe est simple, à partir d’une grille de 16 lettres, il faut faire un maximum de mots sans repasser deux fois sur une lettre utilisée. Il faut trouver des mots à partir de 3 lettres et chaque lettre équivaut à un point.

L’avantage de ce jeu est d’enrichir le vocabulaire des élèves. Les premières parties sont poussives, mais au fur et à mesure, les élèves vont d’eux-mêmes prendre des dictionnaires pour vérifier l’orthographe des mots ou bien lors des corrections découvrir la signification de certains mots.

Plus les semaines passent et plus les élèves vont apprécier ce jeu.


 

 

  • Le mot le plus long

Même constat pour ce jeu que pour le précédent. Ici, c’est une reprise d’une célèbre manche du jeu des chiffres et des lettres. L’objectif est de trouver le mot le plus long à partir d’une série de lettres. Pour vous aider, il existe un générateur facilitant la résolution des tirages. Vous pouvez même choisir le nombre de lettres voulues. Dans ce rituel, je laisse 5 minutes aux élèves pour chercher des solutions et j’indique le nombre de lettres du mot le plus long. Lors de la correction, je vais noter souvent une trentaine de mots possibles en partant de ceux avec le plus de lettres vers ceux qui en ont le moins (généralement je m’arrête à 4 ou 5 lettres selon les tirages). Au début c’est assez poussif, mais l’esprit de compétition des élèves fait que l’on est souvent surpris des résultats au bout de quelques parties. 

  • Inférence

L’implicite pose souvent de nombreuses difficultés à mes élèves. Il leur est compliqué de comprendre certains textes, car ils ne maîtrisent pas cette notion présente dans bon nombre de texte. C’est pour cela que chaque semaine, nous étudions deux courts textes venant de divers fichiers permettant de travailler l’inférence que vous trouverez ici ou bien ici. À chaque fois, le principe est le même, il faut trouver la bonne référence parmi 3 phrases. Pour cela, il y a quelques indices dans le texte qui sont plus ou moins visibles. Il faut que l’élève s’entraine et cherche dans les moindres détails du texte. Cette gymnastique n’est pas forcément simple au début, mais les progrès sont rapidement visibles.

  • Le taboo

Sur une idée de la classe de Bilou, j’ai beaucoup travaillé sur ce jeu. Je l’ai adapté à la SEGPA en proposant des cartes pour faire découvrir un métier. Le principe est simple. Un élève doit faire découvrir un mot sans pouvoir en prononcer d’autres. Par exemple, il doit faire deviner mécanicien sans prononcer les mots voitures, outils, garage et auto.

Ce jeu qui est oral impose une gymnastique, mais aussi un sens aiguisé des mots. Il faut savoir faire deviner. Les parties peuvent se faire sous forme de défis chronométriques ou bien encore par rapport à un nombre de cartes prédéfinies. Cela varie.

Dans tous les cas, avant de jouer je fais fabriquer aux élèves leurs propres cartes pour qu’ils s’approprient le jeu et qu’il le considère comme leur jeu.


 

 

2. En mathématiques

Dans cette matière, c’est là que l’on peut le plus « s’amuser ». Les élèves voient les mathématiques comme un jeu et c’est donc plus simple de faire des rituels avec eux.

  • Plus vite que la calculatrice

Ce rituel est tiré de la géniale Segpachouette. Le principe est simple. Un élève est au tableau avec une calculatrice. Il doit faire les calculs notés avec sa calculatrice et écrire le résultat. Pendant ce temps-là, les autres élèves doivent faire les calculs de tête et noter si oui ou non ils ont été plus vite que la calculatrice. Ce rituel permet de varier les façons de faire le calcul mental. Il est très intéressant et permet une bonne émulation en classe. Les élèves cherchent continuellement à battre la calculatrice et donc travaillent assidument.

  • Le compte est bon

Le classique des chiffres et des lettres adaptées pour la classe. Ici, les élèves ont 6 nombres à leur disposition et je donne aussi les possibilités de calcul (addition, soustraction, multiplication). Ainsi cela me permet d’étaler progressivement les notions de calcul dans l’année et d’enrichir le jeu sans que les élèves se lassent. C’est un classique qui plait énormément aux élèves.

  • La classe de Mallory

Voici un site qui peut ressembler à une mine d’or pour avoir des ressources de qualité concernant le cycle 3. Chez Mallory, j’utilise principalement deux ressources en classe. Pour mes 6e, j’utilise les défis maths particulièrement en fin d’année. Ce sont de petites activités de logiques qui sont particulièrement adaptées pour revoir certaines notions de manière ludique.

Autre ressource que j’utilise, cette fois-ci en 5e, il concerne la géométrie. Il se réalise une fois par semaine et il est aussi progressif dans la difficulté. Toute la géométrie est balayée ici entre du repérage de quadrilatère et la symétrie. C’est très bien pour les élèves de SEGPA, car les notions sont revues petit à petit et c’est adaptable au niveau des élèves.

  • Bout de gomme

En fouillant quelques minutes sur le site de Bout de Gomme, on peut trouver de nombreuses merveilles qui sont parfaitement adaptées à nos élèves de SEGPA. Prenons, par exemple, les rituels géométriques qui sont d’excellents exercices pour débuter un cours et revoir les notions de base que sont les parallèles, les perpendiculaires, les polygones, les quadrilatères ou bien encore les triangles. Il faut aussi noter la qualité des fiches calcul chrono qui peuvent être de solides points d’appui quand on débute en SEGPA.

Voici la variante mathématique du Boogle. Ce jeu a le même principe, mais avec des nombres. L’objectif est lui différent. Il faut, ici, atteindre un nombre cible que je choisis en général au hasard selon les nombres (eux aussi positionnés au hasard dans la grille).

Ce côté aléatoire plait énormément aux élèves, car ils savent que le compte peut juste être approchant ainsi la notion d’échec est effacée.Je me prends souvent au jeu avec mes élèves afin de résoudre cette énigme avec eux.

 

 

3. Et dans les autres matières

  • En histoire chez SEGPACHOUETTE

En histoire, le blog de segpachouette propose un rituel qui est super pour les élèves de cycle 3 et de SEGPA. Il se nomme Chronoflash. L’objectif de ce rituel pour les élèves est de remettre les grands événements ou les personnages de l’histoire dans l’ordre chronologique. Cela permet de revoir la frise chronologique qui est un élément assez complexe mais aussi de revoir les évènements ou personnages particuliers sur lesquels nous travaillons dans chaque période.

Ce site est une véritable mine d’or numérique pour la classe. Il regorge de jeux adaptés à tous les niveaux allant du CP à la 3e avec même une section SEGPA ! Les jeux présentent différentes formes et sont disponibles dans toutes les matières. Chaque chapitre d’histoire au programme est résumé en jeu, de nombreuses cartes de géographie sont disponibles pour réviser et des schémas de SVT sont aussi présents. C’est un support qui se révèle efficace surtout pour travailler les évaluations juste avant leurs passations. 

Dans chaque matière, il est possible d’utiliser cette application en début d’heure afin de tester les connaissances des élèves. Pour cela, il faut télécharger sur leur site des flashcodes imprimables en plusieurs formats. Après cela, il faut juste associer un flashcode à un élève. Puis, il faut préparer les questions pour la classe. Ces questions sont à choix multiples et pour répondre il faut juste orienter le flashcode dans le bon sens. L’enseignant, lui, par une application sur son téléphone peut scanner les réponses des élèves. Ce jeu est interactif et les élèves voient les réponses directement sur le vidéoprojecteur. En général, cette application motive les élèves à réviser, car ils veulent avoir la bonne réponse et voir leurs statistiques. De plus, cela permet de ritualiser d’autres cours que le français et les mathématiques, car ici, il est possible de jouer dans chaque matière. Les questions pouvant être écrites ou bien même imagées.

Vous trouverez aussi sur mon blog quelques outils utiles pour une classe de SEGPA.

Ressources du mois