Bonnes feuilles : Comment apprend le cerveau ?

Bonnes feuilles : Comment apprend le cerveau ?

Écrit par une IEN, Ève Leleu-Galland, et un journaliste, Jean-Bernard Gallois, ce court ouvrage, à lire en 90 minutes chrono, vous apporte des « réponses de spécialistes et des conseils de pédagogues » pour tout ce qui concerne le fonctionnement du cerveau avec des portraits, des cas pratiques, des entretiens…

D'après vous, qu’est-ce qui explique l'engouement actuel pour les neurosciences ?

È. Leleu-Galland : Les enseignants ont compris que ces approches les aideraient à mieux concevoir leur action, à choisir les stratégies les plus fécondes pour la réussite de leurs élèves. Mieux connaître le développement et le fonctionnement du cerveau des enfants est aujourd'hui indispensable pour enseigner.

Quel objectif vous êtes-vous fixé dans la rédaction de votre ouvrage ?

Notre objectif était de donner des clefs de compréhension aux enseignants en construisant les liens entre les sciences, les recommandations des chercheurs, les éclairages des experts et des acteurs de terrain. La maquette de la collection, qui fait la part belle aux encadrés, aux cas pratiques, à la définition de notions, permet d'entrer dans l'ouvrage selon différentes modalités de lecture. Il nous semblait important qu'elles soient fluides et vivantes. Le temps dont disposent les enseignants n'étant pas extensible, il faut leur proposer des outils faciles d'accès et de consultation.

On y parle des fonctions exécutives, de l'attention et de la mémoire : comment les enseignants peuvent-ils se saisir de ces notions ?

On est en présence d'un savoir nécessaire pour concevoir des situations d'apprentissage, pour analyser les tâches réalisées, détecter les erreurs et les biais, apporter les étayages et les aides. On sait que les enseignants sont de plus en plus confrontés à des phénomènes d'inattention de leurs élèves, de sursollicitations, d'omniprésence des sollicitations visuelles, de difficultés de concentration… Dans les démarches des « cogni'classes¹ », les enseignants innovent en ajustant leurs pratiques au fonctionnement naturel du cerveau qui apprend. Par exemple, ils proposent des exercices de rebrassage pour stimuler la mémorisation, des pauses attentionnelles en cours de journée, des répertoires des essentiels, la présentation des connaissances sous la forme de cartes mentales… On ne peut imaginer aujourd'hui un médecin qui ferait fi des dernières recherches scientifiques pour guérir ses malades. Il en est de même pour l'enseignant avec les avancées des neurosciences.

¹ Une cogni'classe est une classe dans laquelle l'enseignant met en œuvre une des modalités pédagogiques éclairées par les apports des sciences cognitives.

Comment apprend le cerveau ?, d'Ève Leleu-Galland et Jean-Bernard Gallois
Nathan, 9,90€
 

Ressources du mois