100 idées pour stimuler sa mémoire de travail

100 idées pour stimuler sa mémoire de travail

La mémoire de travail est fondamentale pour les acquisitions des élèves. Pourtant, nous disposons de peu d’outils pour l’exercer et l’entraîner. D’où la naissance de cet ouvrage ancré dans le quotidien, écrit par Gérald Bussy, docteur en neuropsychologie et formateur.

Qu’est-ce que la mémoire de travail ?


La mémoire humaine se compose de différents systèmes mnésiques dont la mémoire de travail (MDT) qui est une mémoire à court terme (mais en lien permanent avec la mémoire à long terme), c’est-à-dire qui n’agit que quelques secondes.

Cette mémoire de travail sera dite verbale si les informations sont transmises oralement, et visuo-spatiale si elles sont transmises sur support visuel. La mémoire de travail sert à maintenir actives les informations données pendant un temps court, nécessaire à l’exécution d’une tâche. Le rôle de la mémoire de travail est fondamental à l’école, car elle agit sur d’autres fonctions cognitives, comme le langage oral, la lecture, le raisonnement, le calcul mental...

Par exemple, lorsqu’on vous donne une consigne à l’oral, si votre mémoire de travail n’est pas assez efficace, il est probable qu’à la fin de la consigne, vous ayez oublié le début ou la négation dans la phrase...

Peut-on la comparer à un muscle qu’il faut entraîner régulièrement ?


Effectivement, nous pouvons utiliser la métaphore d’un muscle pour la mémoire de travail. Il n’est pas nécessaire de l’entraîner au quotidien, sauf peut-être pour les personnes âgées qui, au fil du temps, ont une dégradation (normale) de leur fonctionnement cérébral. Par ailleurs, comme nous utilisons notre MDT de nombreuses fois dans la journée, elle est souvent mise à contribution et donc stimulée/entraînée. On peut également choisir d’améliorer ses compétences en MDT en l’entraînant au travers d’exercices qui apprendront à utiliser certaines stratégies ou à en renforcer d’autres.

Y a-t-il une typologie d’exercices ?


Dans l’ouvrage, j’ai tenté de donner de nombreux exemples d’exercices les plus variés possible. À partir de cette base, chacun peut imaginer d’autres exercices. Il n’y a pas vraiment de typologie excepté peut-être celle se fondant sur les composants de la mémoire de travail : est-ce qu’on travaille la modalité verbale ? La modalité visuelle ?...

100 idées pour stimuler sa mémoire de travail,
Tom Pousse, 15,50€

Niveau(x): 

Ressources du mois