Sommaire

ACTIVITÉS ARTISTIQUES • PS > GS : Bricolages de novembre. Officiellement, l’hiver n’est pas encore là. Mais déjà les feuilles tombent. L’occasion de sorties nature pour observer l’architecture des arbres, à reproduire ensuite au point lancé, et pour glaner de petits éléments de végétation qui décoreront un village de lutins à créer à partir de bouteilles plastique.

SPECTACLE VIVANT • PS > GS : Matière(s) à danser. Partir de différentes matières (bois, tissu, farine, savon, plume…) pour inspirer des mouvements corporels, tel est l’objet de ce projet original.

AUTOUR D’UN ALBUM • PS-MS : Le trait et le point. Dans cet album, les héros sont des traits et des points. Leur jeu favori ? S’amuser à représenter des objets formés par… des traits et des points ! Et plus ils sont nombreux et différents, plus ils peuvent faire des choses extraordinaires ! Cette histoire ludique se prête à de nombreuses exploitations pédagogiques, empreintes de la joie de créer telle que la vivent les personnages au fil des pages !

LANGAGE ÉCRIT • MS-GS : Des lettres et des mots (2). Second et dernier volet d’un fichier dont l’objectif est l’entraînement à la lecture de mots simples. Son originalité est de proposer des écritures insolites, de manière à susciter la curiosité des élèves et à les inciter à rechercher des indices pertinents pour reconnaître les lettres et les mots.

DEUX JOURS, UNE ÉCOLE : À l’école publique d’Aubigny-Les Clouzeaux (1). Cette nouvelle rubrique présente en deux temps une école maternelle : ses caractéristiques, son équipe, ses bonnes pratiques. Ce mois-ci, bienvenue à l’école publique d’Aubigny-Les Clouzeaux (85).

UNE COMPÉTENCE, UNE DÉMARCHE : « Mobiliser l’oral » (1). « Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions », objectif majeur du programme de l’école maternelle, nécessite d’abord que l’adulte ajuste son langage à ses élèves. Voici tous les paramètres auxquels j’essaie de prêter attention.

COMMENT JE L’AI FAIT… « Nous avons initié les élèves à la robotique et à la danse ». Poppy est un robot développé par l’Institut national de recherche en informatique et en automatique (INRIA). Il a été, entre 2015 et 2017, au centre d’un grand projet mené par le Canopé de Bordeaux. Il avait pour objectifs d’initier les enfants à la robotique et à la danse. Témoignages de Philippe Guillem, du réseau Canopé 33, et d’Olivier Callède, enseignant en maternelle.