Narramus : La sieste de Moussa

Narramus : La sieste de Moussa

Dans le numéro de mai de La Classe Maternelle, découvrez le témoignage de Christophe Baudot qui nous parle de Narramus : La sieste de Moussa et de son utilisation pédagogique.

Cet ouvrage sorti l’an dernier est destiné aux MS-GS, maisje l’ai utilisé aussi avec mes PS. Il a été pour moi une invitation à repenser ma façon d’aborder les albums de jeunesse avec mes élèves.

Repenser ma lecture d’histoires

Bien que cela m’ait demandé un gros effort, j’ai suivi pas à pas la progression proposée par Narramus. J’ai commencé par passer beaucoup de temps à découvrir le début de l’histoire (La sieste de Moussa), à bien le comprendre et surtout à vérifier que tout mon groupe d’élèves le comprenait bien. Lors d’une première approche collective, les PS étaient présents, mais ce n’est que l’an prochain que je ferai un travail spécifique avec eux sur cette histoire. Un gros travail autour de chaque mot a été mis en œuvre, les explications étant accompagnées d’images imprimables sur CD-ROM (p. 27).

La deuxième séance a été une phase concrète car nous avons notamment joué l’histoire. Les auteurs suggèrent à l’enseignant d’aller jusqu’à fabriquer une maquette de la maison de Moussa. Les séances suivantes ont permis de découvrir la suite de l’histoire, toujours sur le mode de l’appropriation progressive et concrète. Les trois dernières séances ont été consacrées à « fixer » l’histoire : ordre des personnages (séance 6), comprendre l’implicite, comme les subtilités du chien plus fort que le chat que j’ai dû reprendre avec quelques élèves (séance 7), et l’entraînement à raconter l’histoire avant de la dire devant d’autres élèves. On peut même le faire à la maison.

Repenser aux enfants les plus fragiles

Mes élèves les plus fragiles ont été les grands gagnants de cette expérience. J’ai pu constater leurs progrès dans la finesse de compréhension. Les plus avancés n’ont pas été en reste, car ils ont servi de guide, ce qui les a valorisés, comme ici Kesya.

Repenser ma progressivité

Plus que le déroulement des 8 séances, c’est la présentation de la démarche qui m’a intéressé. Les 26 pages consacrées aux fondements et au scénario m’ont montré la solidité théorique de Narramus, et m’ont convaincu de tenter l’expérience (presque!) pas à pas.

Un second ouvrage est paru, Les deniers de compère lapin, pour les GS-CP.

Narramus : La sieste de Moussa de Sylvie Cèbe et Roland Goigoux
Editions Retz, 25,90€

Niveau(x): 

Ressources du mois