Les ateliers autonomes

Les ateliers autonomes

Le ministère de l'Education nationale considère que l'autonomie de l'élève fait partie intégrante du dévéloppement de l'enfant. D'ailleurs, on retrouve cette notion à tavers différents aspects du programme.

Ainsi, il est indiqué que « le jeu favorise la richesse des expériences vécues par les enfants dans l’ensemble des classes de l’école maternelle et alimente tous les domaines d’apprentissages. Il permet aux enfants d’exercer leur autonomie [...]. L'enseignant donne à tous les enfants un temps suffisant pour déployer leuractivité de jeu.»

 

Qu'est-ce qu'un atelier autonome ?


Un atelier autonome est une activité que l’élève va réaliser seul,sans intervention de l’adulte, du début à la fin. Ainsi, il va être autonome dans :

  • le choix du domaine et de l'atelier ;
  • son installation : sur une table, dans le coin regroupement ou sur un tapis ;
  • la réalisation de l'atelier, en se rappelant la consigne donnée par l'enseignant en début de période ;
  • la validation ou non de son atelier, grâce au système d'autocorrection ;
  • le rangement du matériel à sa place à la fin de l'activité.

Par bien des aspects, l'atelier individuel de manipulation est donc directement inspiré de la pédagogie Montéssori.

Les avantages de l'atelier autonome ?


La mise en place de ce type d'atelier présente des avantages, aussi bien pour les enseignants que pour les élèves.

Du côté des élèves :

  • agir dans des situations ludiques à partir d'un matériel attrayant ;
  • s'engager activement dans une activité choisie en manipulant ;
  • maintenir leur attention et se concentrer ;
  • avoir la possibilité de répéter, de s'entrainer et ainsi d'automatiser des procédures, des savoir-faire, à leur rythme ;
  • développer leur autonomie et respecter des règles de la vie quotidienne de la classe (utiliser, ranger, respecter le matériel...).

Du côté des enseignants :

  • dégager du temps pour observer les élèves, identifier des difficultés, apporter des aides individuelles adapter et repérer des acquis ;
  • formaliser et pérenniser une mise en oeuvre particulière des apprentissages ;
  • gagner en efficacité dans la planification des apprentissages (par période, par exemple).

De plus, les ateliers autonomes ne nécissent pas beaucoup de matériel.

Quand mettre en place les ateliers autonomes ?

Les ateliers individuels de manipulation peuvent être mis en place à différents moments de la journée :

  • lors de l'accueil ;
  • pendant les ateliers dirigés, lorsque l'enseignant travaille avec un petit groupe, le reste de la classe travaille en autonomie ;
  • après un travail en groupe, pour les élèves les plus rapides ;
  • lors de temps spécifiques où tous les élèves de la classe travaillent en autonomie en même temps, ce qui permet à l'enseigner d'observer, d'accompagner et de valider.

Nos activités pluridisciplinaires pour les élèves de maternelle


Découvrez nos propositions d'ateliers autonomes réparties par niveau de classe : Moyenne et Grande Section de maternelle. Ces ateliers, conçus et testés en classe par une enseignante, sont répartis par domaine (motricité fine, langage, mathématiques, arts, découvrir le monde) et par périodes :

200 ateliers autonomes MS

  • un guide qui présente les 200 ateliers
  • un CD-Rom compagnon qui contient de nombreuses ressources à imprimer

 

 

 

 

250 ateliers autonomes GS

  • un guide qui présente les 250 ateliers
  • un CD-Rom compagnon qui contient de nombreuses ressources à imprimer

 

 

 

 

Ressources du mois