Bonnes feuilles : Le livret de mes réussites

Bonnes feuilles : Le livret de mes réussites

LMEB, ou Les maîtresses en baskets, ce sont deux collègues (Anaïs en CM1, et Nina en maternelle), mais aussi deux copines inséparables… et hyperactives ! Après trois ans de travail, elles nous présentent ce cahier de l'élève qui nous rappelle, avec brio, que l'élémentaire peut avoir beaucoup à gagner à s'inspirer des classes maternelles.

Tout d'abord, comment est né ce projet ?

Nina : Anaïs a été très vite confrontée au stress des élèves face aux évaluations sommatives à court terme mais également à leur besoin de temps pour acquérir et automatiser une compétence. Pendant une séquence, au moment d'additionner le résultat, un élève ne savait plus poser une addition et répondait : « On a fait l'évaluation, je n'en ai plus besoin. »
Anaïs : À ce moment-là, je me suis dit qu'il fallait que ça change ! J'ai décidé d'évoluer en m'appuyant sur l'expérience de Nina en maternelle. Elle évalue ses élèves en les observant et je me suis dit : « Pourquoi pas moi en CM1 ? » Les évaluations sommatives de français et de mathématiques ont donc disparu au profit de l'observation attentive des cahiers, mais aussi et surtout de ce qu'on entend et voit dans la classe, notamment lors des interactions entre pairs.

Vous visez une évaluation positive et bienveillante. Comment cela se traduit-il pratiquement dans votre livret ?

Nina : Les élèves sont acteurs de leurs apprentissages et de leurs progrès. Ils complètent le livret par eux-mêmes, et à leur rythme. Le rôle du PE est de les accompagner et de les rassurer sur la temporalité des acquisitions. À chacun ses réussites, à chacun son rythme ! C'est ce qu'on retrouve dans nos astuces et anecdotes tout au long du livret.

Concrètement, comment l'utiliser en classe ?

Anaïs : Chaque vendredi, nous notons les progrès de la semaine. Le rituel prend 15 à 20 minutes et les élèves y sont assidus. Nous nous référons aux compétences de la semaine, affichées en classe sur notre mur des compétences. J'utilise mes tableaux d'observation (disponibles sur notre blog) pour guider les élèves. Je les complète chaque jour, au fur et à mesure, lors des séances en classe.

Avez-vous des retours de la part des élèves ? De leurs parents ?

Nina : Les élèves réclament le livret chaque semaine. Les parents peuvent suivre régulièrement les progrès. Leurs retours sont très positifs parce qu’on laisse le temps à leurs enfants d’apprendre…

Le livret de mes réussites, d'Anaïs Proy et Nina Raynal
Éditions Hatier, 2,90€

Ressources du mois