Bonnes feuilles : 275 ateliers autonomes – CP

Bonnes feuilles : 275 ateliers autonomes – CP

Après trois tomes consacrés aux ateliers autonomes en maternelle, notre collègue blogueuse Lucie Goulay continue sur sa lancée avec cette étonnante proposition pour le niveau CP. Inspirés des AIM1 de la pédagogie Montessori, ces ateliers présentent en effet de beaux atouts…

Les ateliers autonomes ont longtemps été l'apanage de la maternelle. Cela est-il en train d'évoluer ?

Oui, je pense que c'est en train de changer. L'école élémentaire a beaucoup à apprendre du fonctionnement de la maternelle. D'ailleurs, il n'existe aucun ouvrage consacré aux ateliers autonomes en élémentaire ! C'est donc une grande nouveauté ! Les élèves de maternelle connaissent très bien ce fonctionnement et c'est une suite logique que de continuer à travailler ainsi.

Pouvez-vous nous dire ce qui caractérise un atelier autonome (AA) ?

Un AA est un atelier individuel choisi par l'élève, dont l'objectif a été bien identifié. L'élève va ainsi pouvoir s'exercer pour renforcer toutes les compétences à acquérir, et ce, de manière progressive. Dans l'idéal, il pourra manipuler du petit matériel ou des étiquettes et il pourra s'autocorriger.

Concrètement, comment les insérez-vous dans votre programme hebdomadaire ?

Dans une journée, je propose un temps le matin, pour gérer l'hétérogénéité des élèves face à la rapidité du travail à effectuer. Par exemple, lorsque les élèves ont fini leur cahier d'écriture plus rapidement, ils prennent directement leur brevet pour choisir parmi les 55 ateliers, sans me déranger, car je suis à ce moment-là en atelier dirigé d'apprentissage avec les GS. Un deuxième créneau est inscrit à l'emploi du temps : tous les élèves sont en atelier autonome, je peux ainsi les observer, les accompagner, leur redonner une consigne, ou encore reprendre avec eux une notion restée fragile. Travailler en AA permet de répondre réellement aux besoins des élèves, voire leur offre la possibilité d'explorer de nouvelles notions – comme le fonctionnement d'une lampe de poche, par exemple – grâce à la manipulation.

Avez-vous un aménagement mobilier ou spatial particulier ?

Le travail en AA nécessite d'avoir un meuble dédié avec différentes boîtes, plateaux ou tiroirs dans lesquels y ranger le matériel nécessaire à chaque atelier. Dans l'idéal, les divers domaines peuvent être placés à différents endroits de la classe.

Quels ont été les principaux défis pour adapter des ateliers autonomes au niveau CP ?

En CP, première année du Cycle 2, il y a de nouvelles matières. Il a fallu réfléchir aux ateliers d'EMC qu'il était envisageable de faire. Des ateliers d'anglais sont également présents afin de répondre au programme.

275 ateliers autonomes – CP, de Lucie Goulay
Éditions La Classe, 39,00€

 

Ressources du mois