Un instit ne devrait pas avoir à dire ça

Un instit ne devrait pas avoir à dire ça

Ecrit par Sylvain Grandserre, le livre « Un enseignant ne devrait pas avoir à dire ça » offre le point de vue aiguisé d'un professeur des écoles sur le système éducatif actuel. Non sans humour, l'enseignant expose les dysfonctionnements de l'école et leurs conséquences.

Son métier, Sylvain Grandserre le connaît jusqu’au bout des ongles, et le vit avec le même enthousiasme qu’au premier jour : c’est la raison pour laquelle il ne supporte pas qu’on l’abîme. Trop, c’est trop ! assène-t-il aujourd’hui dans un livre-cri, contre tout ce qui plombe le quotidien de l’enseignant et décourage son initiative : programmes, hiérarchie, paperasserie, conditions de travail, salaires... rien ni personne n’échappe à son regard critique et à sa plume acérée, et surtout pas l’actuel ministre accusé (notamment) de dirigisme excessif à l’origine du climat délétère que l’on connaît aujourd’hui.

Si le réquisitoire de Sylvain Grandserre est implacable, le livre n’en est pas moins vivant et décontracté, à l’image de son auteur qui, loin d’être aigri, ne se contente pas de décrire les aberrations du système, mais se veut force de propositions. C’est bien parce qu’il pense que les choses peuvent et doivent changer que l’instit a tiré cette sonnette d’alarme, à l’adresse non seulement de ses pairs (qui se reconnaîtront dans la galère qu’il décrit), mais aussi de tous ceux qui, éloignés de l’école, constateront que la réalité n’est pas tout à fait celle qu’ils imaginent.

Alternant analyses percutantes et anecdotes croustillantes, Sylvain Grandserre livre un témoignage entre rire et larmes dont nul ne sortira indifférent.

Un instit ne devrait pas avoir à dire ça, de Sylvain Grandserre
Editions La Classe, 12,90€

Ressources du mois