Noël en septembre

Revalorisation salariale de l’ensemble des personnels, ISAE à 1200 €, dégel du point d’indice : c’est toute chargée de cadeaux sonnants et trébuchants que Najat Vallaud-Belkacem aborde cette nouvelle année scolaire. Avec l’espoir à peine dissimulé de reconquérir, à quelques mois de la présidentielle, la confiance d’enseignants malmenés depuis le début du quinquennat par une suite de réformes dont ils n’ont pas toujours perçu la pertinence ni les effets. Réjouissons-nous donc de cette augmentation, tardive mais significative, du salaire des profs, même si la prise en compte de leur situation ne s’arrête pas à ce seul aspect : reconquête de l’autorité, amélioration des conditions de travail, reconnaissance du métier… beaucoup de chemin reste à parcourir !

 

L’élection présidentielle est décidément dans toutes les têtes. Et fait même tourner celle des leaders de l’opposition qui, suite aux terribles attentats de cet été, ont rivalisé de démagogie pour nous convaincre de leur mieux-disant sécuritaire. La vérité, hélas, est qu’il n’est pas de parade 100% efficace à ces attaques terroristes, même si tout, et plus encore, doit être mis en œuvre pour les déjouer. Et qu’en attendant des jours meilleurs, le citoyen doit aussi être acteur de sa propre sécurité par une vigilance accrue de tous les instants. À plus forte raison s’il a, chaque jour, la responsabilité de plusieurs dizaines d’enfants…

 

Voici qu’entrent en vigueur les nouveaux programmes de l’école élémentaire, un an après celui de la maternelle. Une fois de plus, il faudra aux professeurs une grande capacité d’adaptation pour mettre en musique cette partition de plus de 200 pages, pour s’approprier les nouveaux manuels, les nouveaux livrets…Mais beaucoup d’abnégation aussi s’ils s’avisent qu’un changement politique en 2017 pourrait, à plus ou moins long terme, remettre tout ou partie en cause… Alors, haut les cœurs, et bonne rentrée !

 

Édito de La Classe de septembre

Ressources du mois