Blanquer persiste et signe... un nouveau livre

Blanquer persiste et signe...  un nouveau livre

Le ministre de l’Éducation, dont la politique est de plus en plus contestée, revient sur sa vision de l’école dans un livre d’entretiens avec le philosophe Edgar Morin.

Quelle école voulons-nous ? Tel est le titre de cet ouvrage rédigé sous la forme d’un dialogue entre les deux auteurs. Sur la manière de réformer l’école, Jean-Michel Blanquer estime qu’il n’y a pas « besoin d’une loi » ni d’une réforme « décrétée d’en haut », mais qu’il faut « agir sur différents leviers, en prenant les priorités une par une, pour actionner le cercle vertueux de la confiance ».

Le ministre se montre par ailleurs réticent à « la transdisciplinarité dans les enseignements » prônée par le philosophe, y voyant le risque de « plonger dans un grand tout où se dilue la connaissance ».

Pour mieux « enseigner à vivre », Jean-Michel Blanquer dit vouloir « prendre des initiatives pour développer les voyages scolaires, des classes vertes, de neige et de mer » ou « donner une plus grande place aux savoirs pratiques » et « mieux valoriser les travaux manuels ».

Les sciences cognitives doivent-elles guider l’éducation ? Alors que le ministre de l’Éducation nationale réitère son intérêt pour « les sciences », parmi lesquelles les sciences cognitives, pour guider l’action dans le domaine éducatif, son interlocuteur se montre plus prudent. Edgar Morin définit plutôt l’enseignement comme « un art qui utilise la science », jugeant l’attitude de Stanislas Dehaene, président du CSEN, « exagérée » lorsqu’il affirme qu’« enseigner est une science ».
 
Quelle école voulons-nous ?, de Jean-Michel Blanquer et Edgar Morin
Odile Jacob / Sciences humaines, 9,90€

Ressources du mois