Ressources pédagogiques

Portrait d’instit ‘ : Quitter Paris pour une classe unique

A notre appel à témoignage, Marie-Anne a répondu dans un style concis et limpide qui ne pouvait que déclencher notre curiosité ! « Enseignante à la campagne dans une classe unique 27 élèves de TPS au CM2....passionnée, patiente, n'aimant pas la routine ! Une école exceptionnelle, dans un cadre incroyable. » Une telle description ne pouvait rester sans réponse…

Vous nous parlez d'une école exceptionnelle dans un cadre incroyable... Vous nous faites rêver ! Quel est donc ce cadre ?
Cette école (privée sous contrat) se situe en milieu rural, dans le nord du Lot. Elle est exceptionnelle du fait cette configuration de classe unique : les enfants sont bienveillants les uns envers les autres. Cette école a une vraie âme. Avec des parents très investis, nous formons une grande famille.  Les locaux sont super, la cour a une grande prairie, avec des bambous pour faire des cabanes et une vue sur la campagne… Les enfants s'entendent tous très bien, ils jouent tous ensemble, du petit de 2 ans aux grands de 11 ans. C'est un vrai bonheur d'aller travailler avec eux. Le travail est personnalisé pour que chacun avance à son rythme.Pourtant, l’école était vouée à fermeture il y a 3 ans : c'est pour ça qu'elle est maintenant à une seule classe (avant c'était deux classes). Tout le monde s'est opposé à cette fermeture, du coup ils ont gardé une classe unique. Autre chose à noter : je n'assure pas la direction, il y a un CE pour 3 écoles.

D'où viennent vos élèves ?
Pour la plupart du village, et des villages alentours. Il y a également un RPI. Cette école existe depuis 160 ans. Il y avait 2 classes jusque récemment.

Etes-vous touchée malgré tout par la baisse démographique ?
Pas vraiment, 27 élèves, et on a des enfants sur liste d'attente.

Comment l'équipe éducative est-elle constituée ?
Avec moi il y a une aide maternelle le matin et une autre l'après-midi. J'ai aussi une AVS pour un enfant à besoins spécifiques, et, depuis septembre, une directrice qui assure la direction de 3 écoles.

Quel est votre secret pour vous adapter à un public aussi hétérogène ?
Pas de secret : je suis passionnée, et surtout très organisée. Il faut énormément de travail personnel pour que ça tourne. Mais les élèves sont très autonomes : ils sont quasiment tous là depuis la petite section.

Au niveau de l'aménagement de votre espace, comment avez-vous conçu votre salle de classe ?
J'ai plusieurs espaces dans ma classe : un coin regroupement, un coin avec les tables des maternelles, un autre avec les 4 tables de CP,puis le coin des CE1-CE2, et enfin celui des CM. Nous avons aussi une pièce pour la sieste des maternelles et les activités manuelles, une salle informatique… Et la cantine, où nous sommes livrés tous les jours et qui est gérée par les aides maternelle.

Vous avez relevé un sacré défi ! Changer ainsi complètement de région... bravo !!
Oui, et aucun regret ! Nous avons changé de région suite à la mutation professionnelle de mon mari. J'ai pris ce poste en septembre après 15 ans en région parisienne. J'ai eu un vrai coup de cœur pour cette école et j'ai accepté de relever ce défi. C'était un choix de quitter la région parisienne, pour aller vivre à la campagne.

Avez-vous vécu un "passage de témoin" avec l'enseignant(e) précédent ?
Oui bien sûr. Elle m'a présenté l'école, sa façon de faire pour gérer tous les niveaux. On a travaillé ensemble début juillet. Elle est toujours disponible si besoin. Elle est maintenant à la retraite.

Ressources du mois