Portrait d’instit’ : Nathalie, et la classe multi-niveaux

D’après une enquête de la DEPP, près d’un élève sur deux est aujourd’hui scolarisé dans une classe multi-âge[1]. Quels en sont les effets sur la réussite des élèves ? D’après la seule étude connue à ce jour sur le sujet[2], il semblerait qu’elles ne génèrent aucun effet positif… sauf quand ce dispositif est choisi, et non subi. Rencontre avec Nathalie, enseignante en Savoie dans une école à 2 classes.

Pouvez-vous nous dire un petit mot sur votre carrière professionnelle ?
J’enseigne depuis 6 ans, après avoir effectué une reconversion professionnelle. Je suis donc enseignante en Savoie dans une petite école de village. Je suis titulaire d’une classe de CE1 CE2 CM1 CM2. Je suis passionnée, et en recherche constante de nouvelles pédagogies pour que chaque élève trouve sa place dans la classe, développe sa confiance en soi et exploite au maximum ses capacités. Et la nouveauté de cette année est la mise en route de notre classe flexible. Le dispositif est plébiscité par les élèves... et par moi aussi !

Le multi-niveau est plutôt une chance ou une contrainte ?
Ayant en charge les niveaux du CE1 au CM2, je demande par conséquent un grand niveau d’autonomie aux élèves. Pour ma part, je suis convaincue que les classes multi niveaux sont une réelle chance pour les élèves et pour les enseignants. Ce qui peut paraître insurmontable, dans un premier temps, devient une réelle richesse dès lors que l'on accepte de remettre en question ses pratiques professionnelles et de lâcher prise.

Quelles pistes pédagogiques avez-vous favorisé dans votre approche ?
Par lâcher prise, j’ai réalisé que les apprentissages pouvaient reposer sur les élèves dès lors que l'entrée leur est accessible. Comme dans chaque classe, il a donc fallu différencier et rendre accessible à tous dès l'entrée dans les activités. Un autre point a été de créer un esprit de classe, de groupe dans la bienveillance et l'entraide. Pour cela, il a fallu que chacun trouve sa place et que la singularité de chacun soit reconnue.
 

D’où votre intérêt pour la classe dite « flexible »…
Le fonctionnement en classe flexible s’est imposé comme une réponse aux besoins d’élèves habituellement dits "turbulents". Après avoir présenté un projet à nos élus et à notre inspecteur, l'enthousiasme était là. Et après quelques jours d'utilisation, le matériel était adopté (ou délaissé par ceux qui n'en ont pas trouvé l'utilité) et plébiscité aussi bien par les élèves que par la maîtresse !

 

[1] http://cache.media.education.gouv.fr/file/2015/38/6/depp-ni-2015-44-eleves-premier-degre-rentree-2015_503386.pdf

 

[2] https://theconversation.com/primaire-pres-dun-eleve-sur-deux-est-scolarise-dans-une-classe-multi-age-111659

 

Ressources du mois