Portrait d’instit’ : Léa, de Lubrizol au confinement…

Jeune directrice d’une école de 5 classes, Léa est entrée dans l’Education Nationale grâce au système EAP[1]. Sa particularité ? Avant le long épisode de confinement, notre collègue avait déjà vécu une situation très particulière. Son école se trouve en effet non loin du site Lubrizol, dont l’incendie avait défrayé la chronique en septembre 2019.

Pour commencer, pouvez-vous nous rappeler en quoi consiste les EAP ?
Le dispositif EAP permet de passer 12 heures par semaine dans une classe, avec le maître de la classe. Les EAP ont été mis en place par François Hollande. On pouvait y postuler à partir de la 2ème année d’étude supérieur. Pour pouvoir y prétendre, il fallait suivre un parcours en lien avec les études de professeur des écoles (j’étais en sciences de l’éducation). Cela engageait également à passer le concours de professeur des écoles. J’ai suivi ce dispositif durant 3 ans (L2-L3 et M1), dans une classe de CP-CE1.

Et vous avez obtenu votre concours… Félicitations !
Je suis actuellement directrice d’une école de 5 classes, c’était un choix de ma part. J’ai fait la demande au mouvement et j’ai obtenu ce poste à titre provisoire. Je me suis ensuite inscrite sur liste d’aptitude aux fonctions de directeur d’école, et je l’ai obtenue. Je vais donc avoir mon poste à titre définitif.

Vous avez vécu une entrée dans le métier mouvementée : vous avez en effet connu le drame de Lubrizol, quelques mois avec le début du confinement lié au Covid !
Pour l’incendie de Lubrizol en effet je l’ai vécu en direct. Mon école n’était pas concernée par le « nuage ». Mais, habitant à Rouen, j’étais confinée car le nuage passait au-dessus de mon habitation.  Je ne pouvais donc pas me rendre sur mon lieu de travail. Personne ne savait quelles décisions prendre et nous n’avions aucune info sur la dangerosité du « nuage »...

Comment l’institution a-t-elle réagi ?
Ça a été très complexe à gérer. Nous n’avons reçu un message qu’à 9 heures du matin, alors que l’explosion avait eu lieu aux alentours de 3 heures. Ce SMS nous disait d’accueillir les enfants qui se présenteraient à l’école. Et lors de la crise du Covid, j’ai trouvé les autorités tout autant dépassées que pour Lubrizol.

Être en poste de direction pendant le confinement, c’est une difficulté supplémentaire ?
La direction à gérer lorsque l’on est en confinement est très complexe : on nous demande de faire les inscriptions des nouveaux élèves de petite section par téléphone, de faire les notifications de passage en 6e par mail... Tout a été très compliqué !

 

[1] Le dispositif "emplois d'avenir professeur" (EAP) est un dispositif d'aide à l'insertion professionnelle dans les métiers du professorat.

Ressources du mois