Portrait d’instit’ : Devenir professeure des écoles

Après une année de concours éprouvante, Camille a décroché “avec bonheur” le fameux sésame : le CRPE ! PES, puis T1 cette année dans une école de ville REP avec une classe de CM1 CM2, elle nous raconte son parcours, des bancs de l’INSPE à la salle de classe !

Pouvez-vous m'en dire un peu plus sur votre parcours ?
Lors de ma 3ème d'anglais, j'ai longuement hésité sur mon avenir entre devenir professeure des écoles ou professeur d'anglais. J'ai finalement choisi professeure des écoles pour la diversité des disciplines à enseigner et l'âge des élèves. Je suis donc entrée en master MEEF. L'année du concours a été éprouvante mais c'était un réel bonheur d'obtenir le CRPE !

Quels souvenirs gardez-vous de l’INSPE ?
Je dirai que la 1ère année consacrée au concours était efficace. Cependant, la 2ème année ne correspondait en rien à mes attentes. Les cours étaient théoriques. J'attendais du concret, des idées pour la classe, ce que je n'ai pas eu finalement. Les visites avec mon tuteur INSPE étaient également éprouvantes, j'aurai voulu plus de soutien.

Pouvez-vous m'en dire un peu plus sur votre 1ère année de PES en CE1 ? C'était un peu l'épreuve du feu ?
Oui ! Un début assez difficile pour moi car je me sentais vraiment perdue ! Lors de la 1ère réunion en circonscription à deux jours de la rentrée, j'apprends les termes progressions et programmations. J'apprends que je vais devoir faire tout cela pour la rentrée. J'ai dû aussi improviser pour faire des fiches séquences, des fiches de prep’, un cahier journal. Tout était finalement trop théorique à l'INSPE. Mais au fur et à mesure de l'année j'ai appris à m'organiser et à apprécier mon temps à l'école. J'ai eu la chance d'avoir des élèves volontaires, tous lecteurs en CE1 et sans grosses difficultés. C'était une année très formatrice au final ! J'ai beaucoup appris au contact de mes 1ers élèves.

J'imagine que vous vous êtes fait des amis à l'INSPE. Est-ce qu'ils ont eu le même sentiment que vous sur leur 1ère année ?
Oui le même sentiment pour mes amis et je dirai même pour l'ensemble de ma classe à l'Inspe.  J'ai appris beaucoup plus sur le terrain et surtout grâce à mes collègues !

La fameuse "transmission d'expérience" ? Sur quels points vos collègues vous ont-ils le plus aidés ? Sur des gestes professionnels ? Sur des moments précis de la vie de classe ?
Oui exactement. Des aides pour, par exemple, savoir comment obtenir le silence, des aides particulièrement liées à la vie de classe. Il n'y avait qu'une classe de CE1 donc je n'avais pas d'aide de collègues mais plutôt des temps de partage d'expériences avec mes collègues PES à l'INSPE. Les formateurs proposaient d'ailleurs un temps d'échange dans notre emploi du temps, c'était un moment que j'appréciais !

 

 

 

 

Ressources du mois