Ressources pédagogiques

Portrait d’instit’ : Anaïs, vers la classe flexible

Enseignante en Seine-Maritime depuis 7 ans, c’est le hasard du mouvement qui a conduit Anaïs à exercer en Réseau d’Education Prioritaire. Pour sa deuxième année en tant que titulaire dans une classe de CE1 dédoublé, elle a décidé de s’inspirer des principes de la classe flexible…

Vous avez travaillé précédemment en ASH dans un établissement spécialisé. Vous avez aussi été brigade. Mais, malgré tout, ce poste représente votre 1ère expérience en REP. Quel regard y portez-vous ?
Ce qui me paraît le plus important -et ce qui change-, c’est l’esprit d’équipe entre enseignants. Contrairement aux écoles isolées, on essaye d’aller tous plus ou moins dans la même direction : on échange beaucoup sur nos élèves, sur leurs difficultés. On fait « bloc ». On se heurte, non seulement à des difficultés d’apprentissage, mais aussi à des difficultés sociales.

Comment avez-vous géré les effectifs de la classe, constitué les groupes, organisé les espaces ?
Nous sommes deux collègues de CE1 dédoublés dans l'école. Nous avons constitué deux classes hétérogènes. Mais nous décloisonnons beaucoup pour pouvoir travailler des difficultés particulières avec des petits groupes d'élèves. On essaye de tendre vers une organisation de classe "flexible" en proposant des ateliers, en responsabilisant nos élèves. Tout cela nous a demandé une réflexion sur l'espace : coin lecture, coin regroupement, table en U face au tableau, tables de travail "autonomes" etc.

Pourquoi avez-vous fait le choix de conserver des classes hétérogènes ? Est ce qu'il n'aurait pas été plus simple de faire des classes de niveau ?
Nous ne sommes pas encore vraiment en "classe flexible", on est en cours de changements, réflexions, nous mettons des choses en place petit à petit. On fait le tri aussi dans ce qui nous plaît ou non comme fonctionnement, en fonction de nos élèves. En résumé, on s'adapte ! Les classes hétérogènes étaient une évidence pour nous. Il faut qu'il y ait une dynamique de classe, où chaque élève, quel que soit son niveau puisse trouver sa place, ses repères et surtout puisse s'aider de ce que les autres peuvent leur apporter (tutorat par exemple).

La classe flexible, ce n'est pas seulement un aménagement des espaces alors ? C'est aussi une autre pédagogie ?
L'aménagement est au cœur de la réflexion sur la classe flexible, mais c'est aussi toute une organisation "pratique" avec des ateliers, des plans de travail etc. C'est une longue réflexion et toute une organisation à mettre en place. Cela demande du temps et une appropriation de la pratique pour se sentir vraiment à l'aise dans sa classe tout en répondant au plus près aux besoins des enfants.

 

Ressources du mois