Ma vie d'instit : « Ma classe a fonctionné comme un laboratoire pédagogique »

Ma vie d'instit : « Ma classe a fonctionné comme un laboratoire pédagogique »

Partons à la rencontre de Stéphane, enseignant depuis une dizaine d'années, qui a exercé dans une classe de CP dédoublée et travaille actuellement en section internationale ! Au programme de cet échange : itinéraire professionnel, expériences diverses... Découvrez le témoignage riche d'un professeur au parcours varié !

Peux-tu nous présenter ton parcours ?

Je suis enseignant depuis 11 ans. J'ai commencé à travailler au sein d'une classe ordinaire puis dans un dispositif UPE2A auprès d'élèves allophones. Par ma formation initiale en master FLE/FLS, j'ai toujours eu un attrait pour l'enseignement des langues vivantes. Durant ma carrière, j'ai également eu la chance d'exercer dans plusieurs contextes : en Cycle 3 en Rep, quatre années en CP dont une en classe dédoublée avec 14 élèves. Aujourd’hui, j'occupe depuis deux ans un poste dans une section internationale.

Comment t'es-tu senti dans ce dispositif CP dédoublé ?

J'ai adoré cette expérience ! Dans cette classe dédoublée, j'ai pu tester des activités, individualiser les apprentissages, mettre en place des coins spécifiques pour les mathématiques ou l'écriture, entre autres... Cette année-là, j'ai souhaité que les élèves n'aient plus de place attitrée. Ma classe a fonctionné comme un véritable laboratoire pédagogique ! Dans ce type de dispositif, il est possible de prendre plus de temps pour monter des projets et intégrer des activités novatrices au quotidien.

C'est vrai que la réduction des effectifs permet d'individualiser davantage... Peux-tu nous donner un exemple de projet que tu as pu mener ?

Dans le cadre d'un travail en production d'écrit avec la classe dont j'avais la charge, nous avons eu la chance de recevoir un auteur. Avec les élèves concernés, nous avons inventé la suite d'une de ses histoires. Nous avons réalisé un livret de A à Z avec les illustrations. Nous avions également un cahier de vie dans lequel les élèves écrivaient eux-mêmes une partie du texte en légendant les photos. C'était vraiment très intéressant ! Avec une classe de 25 élèves, ce type de projet aurait été bien plus fastidieux que dans ce contexte-là !

Tu employais le terme de « laboratoire pédagogique ». As-tu pu tester du matériel pédagogique, des jeux, outils ou applications ?

Je suis ambassadeur du numérique dans mon école. Dans ce cadre, j'ai eu la chance de tester et d'utiliser plusieurs applications innovantes pour différents projets avec les élèves. Je peux en citer quelques-unes : Genially, LearningApps, Plickers...

Peux-tu nous dire un mot sur ton poste actuel en section internationale ?

Je suis en poste dans une école publique avec des élèves de CE1. Sa particularité concerne une partie des élèves pour lesquels l'accent est mis sur les langues vivantes. Par exemple, je travaille régulièrement la lecture en anglais avec ma classe et je constate qu'ils font beaucoup de progrès !

Ressources du mois