Ma vie d'instit : « Les suppléances m'ont permis d'être la maîtresse que je suis »

Ma vie d'instit : « Les suppléances m'ont permis d'être la maîtresse que je suis »

23 années d'enseignement en primaire à son actif ! Pourtant, Anne-Sophie se destinait initialement à une carrière de prof de maths, avant de réaliser quelques suppléances dans le premier degré… Finalement, elle n'a plus quitté l'école primaire ! Elle nous raconte sa passion pour son métier !

Peux-tu présenter ton parcours ?

Initialement, je souhaitais être professeure de mathématiques, j'ai passé plusieurs fois le Capes. La matière me plaisait, mais l'âge des élèves me convenait moins… J'ai alors choisi d'effectuer des suppléances en primaire, dans l'enseignement privé, à Lille. Durant 3 ans, j'ai découvert le métier, je suis intervenue dans plusieurs écoles, sur différents niveaux, et toujours avec passion ! La première année, j'ai débuté avec une classe de CM2, puis j'ai poursuivi avec un CP pendant 2 mois pour terminer avec un CE1 ! J'ai beaucoup appris de ce parcours et, ayant acquis de l'expérience, je me suis présentée au concours de PE que j'ai obtenu en 2004.

Raconte-nous la suite.

La première année a été difficile ! J'ai été nommée sur deux postes à mi-temps en CM2, sur le secteur de Lille-Sud. Dans ce quartier en Rep+, il y avait de la violence chez les enfants, et donc beaucoup de difficultés et de tensions à gérer… L'année suivante, j'ai été nommée sur un autre secteur, à temps plein, en classe de CE1-CE2. Puis j'ai demandé une mutation et j'ai exercé durant 10 ans en maternelle… Et maintenant, je suis en classe de CP-CE1 ! Ces expériences diversifiées m'ont apporté de nombreuses clés de compréhension du métier !

Comment t'es-tu sentie dans ces différents contextes ?

La maternelle, c'était passionnant, riche et surprenant… mais très prenant et très fatigant ! Avec le CP-CE1, l'enjeu de l'apprentissage de la lecture est palpitant… et parfois un peu stressant aussi ! Le métier d'enseignant est une remise en question perpétuelle. Il est fait de découvertes, de surprises, de passion… Mon métier, c'est ma vie ! Je suis fière d'être maîtresse et de transmettre à la fois mon savoir et les valeurs de l'école !

Lorsque tu étais suppléante, as-tu été formée ?

J'ai suivi quelques formations, certains mercredis. J'ai participé aussi à des réunions de suppléants, animées par un formateur. Et enfin, avant une nouvelle suppléance, j'allais parfois observer les enseignants dans les classes concernées. Et bien sûr, j'ai bénéficié de l'aide de mes collègues.

Aurais-tu été une enseignante différente sans avoir débuté par des suppléances ?

C'est une certitude ! Ces années de suppléance m'ont permis d'être la maîtresse que je suis aujourd'hui !

Comment perçois-tu l'évolution du travail des enseignants depuis tes débuts ?

Notre charge de travail a augmenté ! Nous assistons à plus de réunions, nous avons aussi davantage de dossiers administratifs à gérer, entre les PPRE, les Gevasco et autres… Nous passons de plus en plus de temps sur ces tâches hors des heures de classe et parfois, au détriment de notre mission initiale !

Ressources du mois