Le miroir enregistreur

Le miroir enregistreur

Travailler le langage est une des priorités incontournables de la maternelle. Alors, quand on peut le faire tout en s’amusant... c’est tant mieux ! C’est en tout cas ce qu’ont ressenti les élèves de Moyenne Section de Sophie quand ils ont reçu par la poste un drôle d’objet : le miroir enregistreur.

Le miroir enregistreur ressemble comme deux gouttes d’eau aux petits miroirs portables que l’on utilise parfois dans sa salle de bains ou en voyage. À une exception près : celui-ci est équipé d’un micro et d’un mini haut-parleur. Ainsi, les élèves peuvent enregistrer de courtes séquences audio (de 30 secondes maximum) tout en s’observant parler, puis se réécouter. Sophie, professeure des écoles, nous explique comment elle a utilisé cet objet original en classe.

Quelle utilisation en classe ?


« On l’a d’abord utilisé pour le plaisir de parler, de s’entendre, de prononcer des mots ou des syllabes drôles, sans ou avec support (comme des images, des illustrations d’albums ou en répétant des dialogues d’histoires lues). En phonologie, on a pu répéter des sons, faire des rimes... Le miroir a permis de débloquer des situations pour des enfants allophones ou mutiques. Et en binôme, il a motivé les tuteurs à bien répéter les nouveaux mots pour leurs camarades. On pourrait aussi apprendre le son des lettres tout en observant le placement des lèvres... »

Avantages et limites


« Le miroir enregistreur permet de capter l’attention des élèves pour améliorer leur prononciation, et de créer des phrases complètes enrichies de nouveau vocabulaire. Il est maniable et simple à utiliser, même si chez certains élèves, il faut un accompagnement pour bien comprendre la mise en marche : laisser son doigt appuyé pour enregistrer, n’appuyer qu’une fois pour se réécouter. Et, comme il s’agit d’un objet sonore, il faut bien le cadrer devant sa bouche ! Enfin, il permet aussi la coopération entre pairs. »

Verdict


« C’est un produit qui est très stimulant pour les enfants et qui les enthousiasme énormément. Autant dire que, lorsqu’ils sont en autonomie, les mots rigolos fusent (voire d’autres mots interdits...) ! Quel plaisir pour les enfants de se voir et de s’entendre répéter ! À la première utilisation, j’ai dû entendre le mot "chocolat", beaucoup, beaucoup de fois ! »

Miroir enregistreur, 17€ chez Asco & Celda

Niveau(x): 

Ressources du mois