Ipotâme et MysticLolly nous parlent de Keskidi ? CE2-CM1

Ipotâme et MysticLolly nous parlent de Keskidi ? CE2-CM1

C’est un peu notre « bébé » ici à La Classe... Keskidi ? est en effet le premier titre de la collection « Pépites de blogs », dont l’objectif est d’accompagner et de valoriser les créations originales des enseignants blogueurs. Après le premier opus destiné aux CE1-CE2, voici une version CE2-CM1 des fameuses enquêtes grammaticales, rédigées par Ipotâme et illustrées par MysticLolly !

DITES-NOUS Betty (Ipotâme) et MysticLolly

Le principe de Keskidi ? est de mettre les enfants en situation de recherche. Pouvez-vous nous raconter comment ils s’y prennent ?

Betty : À chaque enquête, ils commencent par puiser des informations dans l’illustration. Ensuite, ils disposent (ou non selon les élèves) de leurs outils (cahier de leçons, affichages...). Puis ils commencent la recherche, barrant dans la liste de mots ceux qui ont été utilisés. Certains marquent avec des couleurs les mots « possibles », parce qu’ils hésitent entre deux, ils peuvent demander de l’aide, auquel cas on peut faire vérifier un à un les indications de l’indice concerné, on peut motiver l’élève à utiliser les outils dont il dispose pour s’aider et revoir une notion.

Comment avez-vous déterminé chaque illustration ?

MysticLolly : Depuis le premier Keskidi ?, le principe est d’illustrer les phrases mystères sans divulguer d’indices graphiques qui éviteraient de passer par les indices grammaticaux. Si je représente un indice visuellement, il faut qu’un intrus soit également présent. Dans ce deuxième volume, les illustrations doivent en plus être raccord avec la période historique visitée par nos deux jeunes héros ! J’ai pioché mon inspiration dans pas mal de livres d’histoire, gravures, peintures ou tapisseries d’époque.

Combien de temps dure une enquête en classe ?

B : Les premières enquêtes sont plus longues, le temps de comprendre le fonctionnement. Mais après 1 ou 2 enquêtes, les enfants dévorent les suivantes et finissent en 10 à 15 minutes.

Chaque enquête est différenciée pour 3 niveaux. Chaque élève s’y retrouve-t-il ?

B : Les niveaux sont faciles à identifier, via le marquage sous le numéro de la fiche. Au début, ils sont « imposés », mais bien vite certains élèves cherchent à faire le niveau supérieur. Parfois, il faut motiver ceux qui se complaisent dans la facilité. Mais, quel que soit le niveau, ces enquêtes permettent réellement de revoir des notions, de consolider des acquis et de faire entrer les termes grammaticaux et leur signification dans le langage courant.

Keskidi? CE2-CM1, La Classe, 17€

Niveau(x): 

Ressources du mois