Bonnes feuilles : La pleine conscience à l'école – de 5 à 12 ans -

Bonnes feuilles : La pleine conscience à l'école – de 5 à 12 ans -

Pratique laïque, la pleine conscience connaît actuellement un bel engouement... jusque dans certaines salles de classe ! Attention, concentration, gestion du stress, confi ance en soi, capacité de prendre soin de soi, aptitudes relationnelles : les enjeux sont multiples. Ilios Kotsou, docteur en psychologie des émotions et cofondateur de l’association Émergences, nous présente son ouvrage...

Quels sont les apports de la pratique de la pleine conscience à l’école ?

Les enfants arrivent en classe avec toutes leurs émotions de la veille, de la nuit ou du trajet en voiture, et cela les empêche parfois d’être pleinement présents. La méditation de pleine conscience peut se révéler un outil pédagogique utile : en cultivant une présence attentive et bienveillante à soi, aux autres et à la vie, chaque enfant peut prendre conscience de son potentiel. En cela, elle favorise l’équilibre émotionnel, les capacités de résilience et facilite des échanges interpersonnels plus harmonieux.

Agit-on plutôt sur la performance ou sur le bien-être ?

Il n’y a aucun objectif de réussite à la clef durant une pratique de pleine conscience, « rien à réussir, rien à rater » comme on l’entend souvent dans la bouche des instructeurs de cette pratique... Celle-ci ne peut donc en aucun cas servir intentionnellement de levier pour les performances académiques.

Est-il nécessaire que les enseignants pratiquent eux-mêmes ces exercices avant de les proposer en classe ?

Il nous semble primordial que l’enseignant explore son intention (pourquoi je veux introduire cette pratique dans ma classe) et cultive sa propre pratique. En effet, nous transmettons plus par ce que nous sommes et incarnons que par ce que nous disons. Transmettons une manière d’être et, pour cela, cultivons-la !

Vous avez concocté des exercices « incontournables ». De quoi s’agit-il ?

Ce sont des exercices qui contiennent l’essence de la pratique. Ils peuvent être vus comme les bases des autres exercices. Ils permettent par exemple de travailler la stabilité et la confi ance par l’attention au corps (posture de la montagne), de revenir à ses ressources intérieures en faisant une « pause respiration », de poser son attention en se connectant aux sons ou de prendre du recul par un « stop ».

La pleine conscience à l’école. De 5 à 12 ans, sous la direction d’Ilios Kotsou, De Boeck, 23,50€

Ressources du mois