Au banc d’essai : les ateliers cubes en rythmes

Au banc d’essai : les ateliers cubes en rythmes

Ce mois-ci, les élèves de moyenne section de Sophie ont reçu dans leur classe un atelier « cubes en rythmes ». Avec ses cubes colorés et ses jeux en deux dimensions, le matériel a-t-il convaincu les enfants et leur maîtresse ? La réponse dans le retour d’usage ci-dessous…

La boîte testée dans notre école expérimentatrice contient 120 cubes plastique colorés, 4 socles en plastiques, 4 réglettes à plots, des fiches activités et un livret pédagogique. Le matériel est prévu pour des MS-GS. Les cubes sont conçus pour être emboités entre eux, mais aussi sur des réglettes, ce qui confère au matériel une dimension bi-dimensionnelle.

Usages en classe
« Pour commencer, j’ai laissé un temps de manipulation libre pour voir si les élèves avaient l’habileté motrice suffisante pour emboîter les cubes. Ils ont ainsi fait apparaître des rythmes, commencé à comparer les tailles des tours… », raconte Sophie. « Puis, j’ai proposé des activités guidées, mais sans les fiches : réaliser un modèle de base avec ou sans rythme, décrire à un binôme l’algorithme à réaliser, etc. Enfin, on a utilisé les fiches fournies en annexe qui permettent aux élèves de valider eux-mêmes leur reproduction de modèle. »

Apprentissages
« Ce matériel nous a permis de développer les habiletés motrices. On en avait bien besoin, car le confinement a malheureusement beaucoup freiné les élèves de ce côté-ci. C’est aussi un outil pour nommer des positions, décrire des constructions et organiser sa description. Les élèves devaient être ordonnés dans leurs indications : « en 1er, tu prends … tu le mets à côté de… au-dessus de… » analyse notre collègue.

Le verdict final
« Le matériel est adapté aux petites mains, l’emboîtement des cubes est normalement facile...Mais après plusieurs mois de confinement pour certains la motricité fine, entre autres, a été mise à rude épreuve ! C’est fou ce que peuvent imaginer les enfants à partir de cubes. Les compétitions pour construire la plus grande tour ou la plus longue (selon qu’ils décident que ce soit vertical ou horizontal), se font automatiquement. Et du coup la coopération intervient car, tout seul la tour se casse, avec l’aide des autres, c’est plus facile. Surtout au début, les tours sont plutôt brinquebalantes, car les enfants ne clipsent pas bien les cubes. Enfin, les réglettes sont très intéressantes car elles permettent de travailler les alignements et les empilements en même temps. »

Nathan, à partir de 45,50 €

Ressources du mois