Un rapport datant du 1er août 2018 et présenté par deux députées, Valérie Bazin-Malgras et Cécile Rilhac, propose de créer un véritable statut pour les chefs d'établissement du primaire et de la maternelle. Les deux députées préconisent également d'alléger leurs tâches administratives, et de fusionner écoles maternelles et écoles élémentaires au sein d'une seule école primaire.

Constatant un « malaise général des directeurs d’école », qui « manquent de temps, de moyens et de légitimité » pour assurer leurs charges, une mission parlementaire propose de soulager les directeurs dans leurs tâches administratives et matérielles, en jouant sur 2 leviers :

  • augmenter les décharges d’enseignement, qui pourraient passer à 50% de décharge pour les directeurs exerçant dans une école d’au moins 5 classes, et à 100% à partir de 10 classes (contre 25 et 50% actuellement);
  • rétablir les aides administratives : mise à disposition de personnels des communes, nouveaux outils tels que visiophones à l’entrée des écoles, téléphone portable, voire véhicule de fonction. La mission propose également de revaloriser la fonction de directeur en lui créant un statut, et d’encourager les regroupements d’écoles.

Pour en savoir plus : la mission "flash" sur les directeurs d'école de Valérie Bazin-Malgras et Cécile Rilhac

Accès au contenu: 

Ressources du mois