Scolarisation précoce : un dispositif qui manque toujours de souffle

Scolarisation précoce : un dispositif qui manque toujours de souffle

Dans son dernier rapport, l’Inspection générale de l’Éducation nationale dresse un bilan mitigé de la scolarisation des moins de 3 ans : en cause, une ambition politique qui ne trouve pas de relais localement, les académies ayant des « difficultés » à mettre en oeuvre ce dispositif.

L’Inspection générale observe un « écart » entre la scolarisation en classes dédiées et, « à l’autre extrême, une scolarisation dans une classe qui accueille des enfants de 2 à 5 ans ». Elle souligne le manque de dispositif d’évaluation de cette politique, un temps de scolarisation « contrasté » ou encore une implantation « qui ne trouve pas de déclinaison au plan local ».

L’IGEN émet une série de recommandations, proposant par exemple de créer « un poste dédié d’IEN maternelle », de mettre en place des comités de pilotage locaux, ou encore de ne pas affecter de stagiaires sur les classes de Petite Section.

Télécharger le rapport

Ressources du mois