Pédophilie à l’école : contrôle des casiers et projet de loi

Pédophilie à l’école : contrôle des casiers et projet de loi

Après l’affaire de l’école de Villefontaine, le projet de loi sur la pédophilie sera voté ce mercredi par le Parlement. Alors que le débat parlementaire a débuté, Romain Farina a choisi de se pendre dans la prison de Lyon-Corbas.

 

Mis en examen il y a un an pour des viols sur ses élèves alors qu’il était directeur de l’école de Villefontaine (Isère), Romain Farina s’est donné la mort dans sa cellule de la maison d’arrêt de Corbas, dans la nuit du 4 avril. Les victimes et leurs familles ne connaîtront pas un procès nécessaire.

Dans ce contexte, la question du contrôle des 850 000 casiers judiciaires de l’Éducation nationale reste plus que jamais posée… D’autant qu’il s’agit aussi de vérifier qu’aucun personnel (titulaire ou contractuel, établissement public ou privé) n’a d’inscription dans le fichier judiciaire national automatisé des auteurs d’infractions sexuelles ou violentes (FIJAISV).

Rappelons que divers dysfonctionnements administratifs ont été mis au jour dans le cadre d’affaires de pédophilie. La communication entre les services de la Justice et de l’Éducation nationale est désormais engagée, et doit faire l’objet d’une loi votée par le Parlement, mais ce texte n’est pas sans inquiéter la magistrature qui craint pour la présomption d’innocence.

Ressources du mois