Pas d'égalité filles-garçons dans les cours de récré

Pas d'égalité filles-garçons dans les cours de récré

Les garçons au centre, les filles sur les côtés... les résultats d’une enquête de l’Unicef, dévoilés le 8 novembre dernier, montrent le peu de relations entre les élèves de sexe opposé dans les cours de récréation de l’école et du collège.

Selon cette étude, la cour de récréation reste un espace difficile à partager pour les garçons et les filles (de 6 à 18 ans), car priorité est le plus souvent donnée aux jeux des garçons, et que l’amitié filles-garçons ne va pas de soi. Ce qui n’est pas sans influer sur le climat scolaire, car l’absence de mixité « renforce les stéréotypes sur le sexe opposé et les possibilités de conflit », analyse la géographe Édith Maruéjouls pour 20 minutes (du 08.11.2018).

D’où sa préconisation de revoir l’aménagement de l’espace dans les cours de récréation : « Il faut créer des espaces modulables qui permettent de jouer au foot certains jours et à d’autres jeux les jours suivants. Il faut définir d’autres lieux où on peut danser, chanter. Il faut aussi bannir les bancs et les remplacer par des chaises qui permettent de davantage entrer en contact », suggère-t-elle par exemple. De nombreux établissements ont déjà réaménagé leurs cours pour créer davantage d’interactions entre filles et garçons.

A lire : Inégalités femmes-hommes : ça commence dès l’enfance

Accès au contenu: 

Ressources du mois