Les fondamentaux, c'est la base ?

Les fondamentaux, c'est la base ?

Les résultats des études TIMSS et PISA réalisées en 2015 ont été publiés début décembre. Les médias, les spécialistes et les politiques les ont amplement commentés et critiqués.
Ces études ne disent pas toutefois la réalité de la classe, le temps que les professeurs des écoles passent à revenir sur les tables de multiplication ou à faire des dictées… Mais est-ce bien la clé de la réussite de tous ? A ce sujet, voici ce qu'en pense Sylvie, dont c'est la 11e année d'enseignement.

« Il faudrait mettre le paquet sur les élèves de CP-CE1 car c’est à ce moment-là que tout se joue. Diminuer les effectifs dans ces classes, notamment lorsqu’elles se composent d’une trentaine d’enfants, me paraît primordial. Je travaille en CP et j’ai eu la chance à deux reprises de pouvoir réduire l’effectif de ma classe à une vingtaine d’enfants. Sans surprise, j’ai mieux géré ceux tout en haut et ceux tout en bas. Les écarts à la fin de l’année ont été moins importants et chacun  est parti avec un bon bagage ; quand ces élèves sont arrivés en 6e , les enseignants du collège ont été surpris par leur niveau et nous l’ont fait remarquer. »
« Ce n’est pas la solution à tous les problèmes, parce qu’elle implique de recruter plus de professeurs des écoles et de faire accepter à tous, sans créer de tensions, des effectifs différents en fonction des classes… C’est néanmoins une solution afin de diminuer les écarts de niveau et de permettre à chaque enfant d’acquérir les fondamentaux. »

Partagez-vous la même réflexion avec Sylvie ?

 


Partagez cet article

Ressources du mois