Les différents visages d'une classe multi-âge

Les différents visages d'une classe multi-âge

Le site The Conversation a étudié de près ce que recouvrait la notion de classe multi-âge, ou multi-niveaux, qui est une réalité pour près d’un élève sur deux dans le primaire.

Si les classes uniques des petites écoles rurales sont emblématiques de ces classes où se côtoient des enfants d’âges différents, elles ne doivent pas faire oublier « d’autres configurations qui renvoient à des contextes et des fonctionnements forts différents » : la classe à cours double, ou à double niveau, n’a cessé de progresser depuis plusieurs années, en milieu rural comme urbain.

Loin d’être un handicap, la classe multi-niveaux favoriserait la réussite scolaire, « et ce d’autant plus que le nombre de niveaux est important », selon certaines études en milieu rural.

En revanche, la classe à double niveau, utilisée comme variable d’ajustement, « ne montre aucun impact positif sur la réussite des élèves, sauf lorsque les enseignants ont choisi cette configuration et ont décidé de la répartition des élèves en tenant compte de ce facteur ».

A lire : Primaire : près d’un élève sur deux est scolarisé dans une classe « multi-âge »

Ressources du mois