« J'écris, je lis » une collection originale des éditions Milan

« J'écris, je lis » une collection originale des éditions Milan
 

Article invité rédigé par Pascale du blog En Classe Pascale !

Vous avez bien compris, il s'agit d'ouvrages dans lesquels l'enfant est incité à écrire !

Pourquoi choisir de faire écrire un enfant dans des romans ?

Loin d'être une drôle d'idée, ce parti pris qui peut sembler surprenant... ou à priori surprenant..., est dicté par le fait qu'apprendre à écrire permet aux jeunes enfants de mieux apprendre à lire ! Les enseignants l'ont constaté et les recherches scientifiques le confirment, lire et écrire ne sont pas des activités totalement distinctes, elles sont intimement liées. L'enfant apprend à lire plus efficacement et comprend mieux ce qu'il lit si l'apprentissage de l'écriture et celui de la lecture se construisent ensemble. Le meilleur apprentissage est celui de « lire/écrire ».

Apprendre à écrire, ce n'est pas seulement savoir former de belles lettres, c'est aussi fixer la représentation des syllabes orales, apprendre à coder les mots et mémoriser leur orthographe. Apprendre à écrire c'est accéder plus aisément à la compréhension de l'écrit ce qui est indispensable pour devenir un véritable lecteur.

« J'écris, je lis » est la première collection, élaborée par un conseiller pédagogique et écrite par des auteurs de jeunesse qui, conformément aux recommandations des programmes de l'Education Nationale, prend en compte cette nécessité. « J’écris, je lis » comprend plus d'une vingtaine d'ouvrages ludiques dans lesquels l'humour tient toujours une belle place avec des histoires parfaitement adaptées à l'âge des élèves de CP.

Les apprentis lecteurs/écrivains seront ravis de découvrir ces livres si spéciaux dans lesquels ils sont invités à écrire alors qu'habituellement cela leur est interdit. Cette transgression à la règle générale rendra encore plus jubilatoire la découverte des activités proposées dans cette collection pour les jeunes enfants. Ces activités précèdent la lecture de l'histoire et mettent l'enfant en appétit tout en lui permettant de s'approprier le lexique utilisé.

L'enfant écrira pour jouer en trouvant les lettres manquantes dans un chemin alphabétique, en déchiffrant et en recopiant des messages rigolos dont des lettres ont été échangées, en cherchant la lettre qui manque dans un mot avant de le recopier ou en répondant à des devinettes. Le jeune écrivain/lecteur écrira également pour créer une histoire, en choisissant des mots qui complèteront un texte qu'il illustrera grâce aux autocollants-images qu'il trouvera au début de son livre.

Chaque ouvrage de la collection propose aussi de compléter l'histoire en trouvant les 10 mots qui manquent dans le texte, grâce à des autocollants-mots repositionnables. Cette activité, qui séduira tous les enfants, permet de fixer dans le contexte le lexique rencontré dans les premières activités, tout en vérifiant la bonne compréhension de l'histoire.

Dans chaque roman de la collection, l'enfant découvrira un champ lexical particulier, en rapport avec l'histoire. De façon toujours très amusante chaque texte aborde plus particulièrement un des principes linguistiques ou une difficulté de la langue française.


Dans Le robot perd la boule, l'histoire s'amuse avec les lettres qui se ressemblent. Le petit robot se met à dire n'importe quoi quand les enfants l'allument. Il perd la poule... enfin, la boule.

Deux ouvrages jouent avec les homonymes. C'est ainsi que la petite reine se retrouve assise sur un renne dans Une leçon magique et que dans le roman Tous en vacances, Claire la petite fermière part en vacances à la mer sans sa mère. Elle emporte sa tente mais ne verra pas sa tante !

Certains mots de la langue française, se ressemblent beaucoup et Le père noël s'emmêle les cadeaux car il est distrait. Il a distribué des cadeaux étranges et la pauvre Léna se retrouve avec une poupée barbue à la place d'une poupée Barbie ! Pour jouer avec les synonymes, c'est Un animal idéal qu'il faut lire. Nathan a vraiment envie d'un animal de compagnie. Trouver l'animal idéal n'est pas si facile, il faut trouver un animal qui soit sage, obéissant, un animal qui ne soit pas sale et encore moins dégoutant.

Comment Rita la petite sorcière va-t-elle pouvoir jeter des sorts et fabriquer des potions alors qu'elle est persuadée que la lettre R n'est pas faite pour les sorcières ? C'est ce qu'on découvre dans Abacadaba, l'ouvrage qui s'amuse avec la lettre R tandis que les lettres initiales des mots disparaissent dans L'aspirateur à lettres d'une femme de ménage bien particulière et que le loup de Que dis-tu, le loup ? n'est plus du tout effrayant. Le pauvre ne peut plus prononcer les consonnes parce qu'il s'est cassé toutes les dents. Quant aux crocodiles de Les crocos n'aiment pas le O, ils veulent maintenant s'appeler les « cricis » plutôt que les « crocos » !

Pour s'amuser avec les syllabes, c'est vers Tom le pi… pirate qu'il faut se tourner, à moins que ça ne soit une histoire de pi...geon ou de pi...ranhas, c'est que le pirate a 100 ans et il mélange un peu les mots !

« Minute mes mignons, je prépare avec passion une potion aux mille bonbons » dit la sorcière dans le petit roman qui joue avec les assonances, Sorcière, sors d'ici !

Princesse Fleur et ses sœurs réussiront-elles à dormir si, pour les séduire, leurs prétendants restent sous leur balcon en chantant des chansons d’amour jusqu'au lever du jour ? Vous le saurez en lisant Des chansons d'amour, au secours !, l'histoire qui regorge de rimes. Toujours pour jouer avec les rimes, mademoiselle Claire, la maitresse de Maîtresse poil aux fesses ! 
propose aux enfants de faire rimer le dernier mot de chaque phrase de son histoire.

Le prince des coups tordus, lui, a volé le balai d'une sorcière et doit trouver le mot magique pour se protéger d'elle, dans une aventure qui joue avec la morphologie des mots.

Les jeunes enfants adorent découvrir des mots plus difficiles ou plus rares. Ils trouveront leur bonheur en lisant Maja chez le docteur. Pour continuer à jouer avec des mots, inventés cette fois, ils découvriront les néologismes avec Des monstres dans la maison et le double sens de certains mots avec Marius qui, grâce à ces mots, offrira un merveilleux poème d'anniversaire à sa mère dans Des mots doux pour maman.

Dans Skate ou planche à roulettes, les jeunes lecteurs découvriront les différents registres de langue avec Suzette qui rencontre un petit garçon qui parle d'une façon qu'elle trouve bien étrange.

Le roman Drôles de bruit réjouira les amateurs d'onomatopées. Quand le sac des bruits des moyens de transport a été mélangé avec celui des cris des animaux, rien ne va plus. L'hélicoptère se met à faire « hi-han » et l'ambulance « coin-coin », il va falloir remettre de l'ordre !

Former de nouveaux mots, juste en changeant les lettres de place, c'est ce que propose Les histoires de l'âne Graham, le roman qui joue avec les anagrammes alors que l'histoire de La météo des animaux propose de découvrir l'usage d'expressions françaises. Pour devenir un champion du jeu ni oui ni non, il faut maîtriser l'art de la périphrase, c'est ce que propose l'ouvrage On joue ? Ni oui ni non !

Les petits romans au format livre de poche de la collection J'écris, je lis s'inviteront à la maison aussi bien qu'à l'école. Pour approfondir les activités présentes dans le roman les enseignants qui le souhaitent trouveront sur le site des éditions Milan, des ressources pédagogiques téléchargeables qui proposent de nouveaux jeux pour certains livres, ainsi que des badges pour valoriser les compétences et motiver les enfants.


« Les crocos n'aiment pas le O » - Boîte à outils pour les enseignants de CP

« Un animal idéal » - Boîte à outils pour les enseignants de CP

Ressources du mois