Enfants autistes : pas assez d'accompagnants

Enfants autistes : pas assez d'accompagnants

Aujourd’hui, 39 000 enfants identifiés TSA sont scolarisés en milieu ordinaire, dont 70% bénéficient d’une aide humaine. Tel est le constat dressé par les députés Daniel Fasquelle (LR) et Nathalie Sarles (LREM) dans un rapport rendu public au mois de juillet.




Aujourd’hui, 39 000 enfants identifiés TSA sont scolarisés en milieu ordinaire, dont 70% bénéficient d’une aide humaine. Tel est le constat dressé par les députés Daniel Fasquelle (LR) et Nathalie Sarles (LREM) dans un rapport rendu public au mois de juillet.

Plus d’un an après la présentation par le gouvernement de sa « Stratégie nationale pour l’autisme », c’est donc à une « évolution positive » du taux de scolarisation que nous assistons, l’abaissement de l’âge de l’instruction obligatoire à 3 ans devant permettre à 2 600 élèves en situation de handicap de rejoindre l’école.

Le rapport fait également état de « la création de nombreuses unités d’enseignement » : 180 nouvelles UEMA (Unités d’enseignement en maternelle autisme) devraient en effet être déployées d’ici 2022, dont 30 à la rentrée 2019. Toutefois, « l’inclusion des enfants porteurs de TSA à l’école [...] rencontre des freins à cause du recrutement difficile des accompagnants », pointent les auteurs. La volonté d’embaucher des AESH se heurte en effet « au manque de candidats».

Le rapport d'information

Ressources du mois